Forum Opéra

Giasone

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
22 novembre 2014
Retour, à prix doux, d’un best-seller vénitien

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Opéra en un prologue et trois actes

Livret de Hiacinto Andrea Cicognini

Réalisation et adaptation musicale : René Jacobs

Création à Venise (Teatro San Cassiano), le 23 janvier 1649

Détails

Giasone

Michael Chance

Ercole

Harry van der Kamp

Besso

Michael Schopper

Isilfe

Catherine Dubosc

Oreste

Bernard Deletré

Alinda

Agnès Mellon

Medea

Gloria Banditelli

Delfa

Dominique Visse

Egeo

Guy de Mey

Demo

Gianpaolo Fagotto

Sole

Guy de Mey

Amore

Agnès Mellon

Giove

Harry van der Kamp

Eolo

Dominique Visse

Volano

Michael Schopper

Coro

Dominique Visse, Guy de Mey, Bernard Deletré, Harry van der Kamp

Concerto Vocale

Direction musicale

René Jacobs

Enregistré en mai 1988 – 3 CD HARMONIA MUNDI 2921282.84 durée 3h53’56’’

Certes, Olivier Lexa, son nouveau biographe chez Actes Sud/Classica, ne manie pas la litote lorsqu’il s’agit de défendre Cavalli, mais les chiffres parlent d’eux-mêmes : avec pas moins de 29 productions différentes pour la seule péninsule italienne et 61 éditions au cours du Seicento, Giasone (1649) constitue bel et bien un des « premiers best-sellers lyriques » de l’Histoire. Quelques mois après la parution, chez Bongiovanni, en première mondiale, d’un live d’Il Novello Giasone (1671), une version du chef-d’œuvre de Cavalli remaniée par Stradella qui témoigne là encore de son immense popularité, Harmonia Mundi réédite dans sa collection « Héritage » la gravure pionnière de René Jacobs (1988).

Contrairement au spectacle monté par l’Opéra des Flandres en 2010 (disponible en CD et DVD chez Dynamic) et surtout à celui programmé l’année dernière au Pinchgut Opera, qui le mutile sans vergogne, l’opéra nous est ici présenté dans son intégralité. Enregistré quelques semaines avant sa recréation au Festival d’Innsbruck dans une mise en scène de Christian Gangneron, ce Giasone a fort bien vieilli et demeure hautement recommandable. René Jacobs, qui a fait ses débuts scéniques à la Monnaie, en 1974, dans l’Erismena dirigée par Alan Curtis, n’en était pas à son coup d’essai et avait déjà réalisé un travail remarquable sur Xerse, en concert et pour les micros d’Harmonia Mundi en 1985.  

Le chef belge a développé une compréhension très intime du théâtre vénitien et singulièrement de Giasone, de sa dynamique sophistiquée et de ses équilibres, plus subtils qu’il n’y paraît de prime abord, entre bouffe et tragique. L’impérieuse, l’ardente Médée de Gloria Banditelli domine la distribution et son extraordinaire scène d’invocation infernale reste l’une des plus saisissantes qu’il nous ait été donné d’entendre. Si le Jason de Michael Chance n’a pas toute la sensualité requise (« Delizie contente »), son ultime plainte (« Ovunque il piè rivolgo »), rehaussée d’accents vigoureux, est un modèle de caractérisation et de construction dramatique de même que celle de Catherine Dubosc, Hypsipyle, hélas, desservie par un timbre acide et un italien informe, mais qui sait trouver le ton juste dans ses différents lamenti.

Parmi les nombreux seconds rôles, tous bien tenus, Agnès Mellon a un charme fou en joyeuse servante de la reine (Alinda) alors que Dominique Visse et Gian Paolo Fagotto rivalisent de verve en nourrice (Delfa) et en nain bossu et bègue (Demo). Seul véritable bémol : le coffret ne comprend pas le livret, lacune rédhibitoire dans ce répertoire plus que dans tout autre.  « Giasone, observe Olivier Lexa, doit surtout son triomphe à une forme d’érotisme incroyablement nouvelle, à un véritable accouchement, prémédité par les Incogniti, de la pensée libertine vénitienne. » Même si, « ineffablement sensuelle, languide, irrésistible, la musique traduit intimement les visées libertines de l’opéra », l’auditeur a besoin du texte pour les apprécier pleinement. Voilà qui relève sans doute du truisme, mais a pourtant échappé à l’éditeur.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
giasone

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Opéra en un prologue et trois actes

Livret de Hiacinto Andrea Cicognini

Réalisation et adaptation musicale : René Jacobs

Création à Venise (Teatro San Cassiano), le 23 janvier 1649

Détails

Giasone

Michael Chance

Ercole

Harry van der Kamp

Besso

Michael Schopper

Isilfe

Catherine Dubosc

Oreste

Bernard Deletré

Alinda

Agnès Mellon

Medea

Gloria Banditelli

Delfa

Dominique Visse

Egeo

Guy de Mey

Demo

Gianpaolo Fagotto

Sole

Guy de Mey

Amore

Agnès Mellon

Giove

Harry van der Kamp

Eolo

Dominique Visse

Volano

Michael Schopper

Coro

Dominique Visse, Guy de Mey, Bernard Deletré, Harry van der Kamp

Concerto Vocale

Direction musicale

René Jacobs

Enregistré en mai 1988 – 3 CD HARMONIA MUNDI 2921282.84 durée 3h53’56’’

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Marcel PROUST
Livre