Forum Opéra

Jules Massenet (Jean-Christophe Branger)

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
LivreSWAG
28 février 2024
Sa vie, sa foi, son cœur, son sang

Note ForumOpera.com

5

Infos sur l’œuvre

Détails

Jean-Christophe Branger
Jules Massenet

Nombre de pages : 1080
Format : 155mm x 237mm

EAN : 9782213704852
Prix du format papier : 49,00 €

EAN numérique : 9782213706771
Prix du format numérique : 47,99 €

Date de parution : 28/02/2024

Editions fayard

 

Longtemps, la musique de Massenet a été considérée avec suspicion, voire hostilité. « Vous allez me brouiller avec tous mes confrères si vous me faites dire tout le bien que j’en pense ! », plaisantait Olivier Messiaen. Les accusations de facilité et même d’incitation à la volupté étaient confortées par le caractère prétendument féminin de ses compositions – accusation essentiellement formulée par des critiques masculins, relève Jean-Christophe Branger dans l’introduction de son Jules Massenet. Notre époque pointilleuse sur les questions de genre jugerait inadmissible ce dernier reproche, à juste titre. Voilà le père de Manon et Werther, deux de ses vingt-six opéras achevés les plus célèbres, projeté malgré lui au cœur des sujets sociétaux de notre temps. Cette modernité involontaire vaut bien un nouvel ouvrage biographique qui, bénéficiant du recul salutaire qu’apporte le temps, reconsidère le compositeur et l’œuvre.

Et quel écrivain plus légitime pour mener cette entreprise de réévaluation que Jean-Christophe Branger, agrégé de musique et docteur de La Sorbonne, professeur de musicologie dont les recherches et les publications depuis plus d’un quart de siècle s’articulent autour de Massenet. Réévaluation et non réhabilitation. Il ne s’agit pas tout au long d’un récit chronologique de près de 1000 pages de convaincre du génie de Massenet mais en toute objectivité et exhaustivité d’aider le lecteur à comprendre les motivations et les raisons de son succès autant que de son rejet. Le nombre de sources consultées et citées de manière à confronter les témoignages et les points de vue conjure la tentation hagiographique.

Se dessine dans le même temps le portrait artistique d’une Europe en proie au wagnérisme. L’ouvrage a tôt fait de s’apparenter à un bottin de musiciens. Au fil des pages, processionne tout ce que le Second-Empire et la IIIe République comptent de compositeurs, d’Ambroise Thomas, professeur de Massenet au Conservatoire dans les années 1860, à Ruggero Leoncallo, alors inconnu, qui fut à l’origine de la rencontre avec Sybil Sanderson, soprano américaine qui inspira le rôle d’Esclarmonde et dont le contre-sol fut baptisé « la Note-Eiffel de l’Opéra-Comique » – nous sommes en 1889, l’année de l’exposition universelle pour laquelle est érigée « la tour de 300 mètres » devenue depuis l’emblème de Paris. Impossible de citer tous leurs noms. L’index en fin de volume occupe vingt-cinq pages. Ainsi défilent références et influences, car Massenet auquel on reprocha l’éclectisme fut inspiré par les grands compositeurs de son temps – Verdi, Wagner, Gounod… – autant qu’il inspira ses successeurs, jusqu’à Messiaen. C’est dire la place qu’il occupe dans l’histoire de la musique, n’en déplaise à ses détracteurs.

Au-delà de la somme d’informations, reclassée, complétée, remise en perspective, expurgée de l’empois déposé par la légende, auquel Massenet a prêté lui-même le flanc dans ses Souvenirs, Jean-Christophe Branger affine le portrait d’un homme à la personnalité complexe. Cette complexité fut sans doute assimilée en un raccourci caricatural à la féminité dont on le taxait comme d’une maladie honteuse. Nul ne peut lui dénier une force de travail et de caractère qu’un biais inconscient tout aussi contestable associe à la virilité. A travers les citations de ses nombreux écrits, transparaissent d’abord une sensibilité hors du commun, et une sincérité dont on oublie souvent de lui faire crédit. Par exemple, lorsqu’attelé à la composition d’Herodiade, il écrit « je travaille avec ferveur à cet ouvrage dans lequel je mets ma vie, ma foi, mon cœur et mon sang ». Citation que Jean-Christophe Branger pourrait reprendre à son compte. Ce sont ces mêmes composantes qui irriguent une biographie appelée à faire référence.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
Jules Massenet, Branger

Note ForumOpera.com

5

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Jean-Christophe Branger
Jules Massenet

Nombre de pages : 1080
Format : 155mm x 237mm

EAN : 9782213704852
Prix du format papier : 49,00 €

EAN numérique : 9782213706771
Prix du format numérique : 47,99 €

Date de parution : 28/02/2024

Editions fayard

 

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Le triomphe des hommes
Julien DRAN, Jérôme BOUTILLIER, Kazuki YAMADA
CD