Forum Opéra

Solokantaten für Bass

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
15 janvier 2014
La mort sereine, sinon joyeuse

Note ForumOpera.com

4

Infos sur l’œuvre

Détails

Johann Sebastian BACH

Solokantaten für Bass
Ich habe genug, BWV 82
Der Friede sei mit dir, BWV 158
Ich will den Kreutzstab gerne tragen, BWB 56

Thomas E. Bauer, basse
Elisa Rabanus, soprano

Chorus Musicus Köln
Das Neue Orchester
Direction musicale
Christoph Spering

Enregistré à la Melanchton-Kirche de Köln-Zollstock du 14 au 17 février 2013

CD Oehms classics OC 887– 52’14

 

Thomas Bauer incarne l’excellence dans l’interprétation du lied germanique et de l’oratorio. L’audition répétée de ce CD nous fait regretter que davantage de cantates pour basse du Cantor ne nous soient parvenues*, si l’on excepte Amore traditore, qu’affectionnait Dietrich Fischer-Dieskau. Mais il est vrai que c’est une cantate profane.

Ich habe genug, est l’une des plus belles, sinon la plus belle. Le hautbois solo (oboe da caccia dans le 2e air) est admirable, fluide, expressif, d’une grande pureté d’émission et s’y marie au beau timbre de Thomas Bauer. La plénitude de leurs lignes de chant, sur les tensions harmoniques de l’orchestre, figure cette confiance du croyant attendant la mort, et l’accueillant avec sérénité. La douceur de l’endormissement (Schlummert ein) du deuxième air, puis la conviction jubitaloire du « Ich freue mich auf meinen Tod » emportent l’adhésion, servis pas une direction remarquable, qui sait ménager les équilibres.

Nous retrouvons le beau hautbois de Michael Niesemann dans Die Friede sei mit dir. La mélodie de l’aria, encadrée de récitatifs, est de style fleuri, avec le choral en cantus firmus au hautbois. Le registre convient parfaitement à Thomas Bauer, davantage baryton que basse. La cinquième strophe de Christ lag in Todesbanden confiée naturellement au chœur conclut cette belle cantate.

Méditation sur la souffrance et la mort, de nouveau, que la dernière pièce : Ich will den Kreutzstab gerne tragen [Je porterai la croix avec plaisir]. Le lamento berceur introduit un chant très figuraliste, où de longues vocalises douloureuses et des chromatismes soulignent la peine du portement de croix. Au récitatif succède une aria da capo ondoyante, qui fait la part belle aux trois hautbois : le voyage terrestre – maritime en l’occurrence – s’achève dans la confiance en Dieu. Thomas Bauer est chez lui, dans son domaine d’élection, et son engagement en fait une réussite remarquable. La plénitude du chant, la conduite de la ligne vocale, l’intelligence du texte sont ici au service d’incontestables sommets. Après un beau Wotan-Wanderer à Dijon, sensible et nuancé, Thomas Bauer y incarnera Le Comte des Nozze di Figaro en mai. Sa prise de rôle y est attendue.

Christoph Spering conduit depuis plus de 25 ans son chœur Chorus Musicus Köln et son orchestre Das Neue Orchester avec lesquels il a enregistré fréquemment. Toujours animé de un souci d’authenticité, de vérité, mais surtout d’une expression juste, avec une fraîcheur rare, il sait tirer de chacun le meilleur pour une interprétation parmi les meilleures.

Le livret bilingue (allemand-anglais) est solidement documenté et reproduit les textes chantés.

* N’aurait-on pu ajouter un ou plusieurs airs de basse extraits de cantates (les 49, 68 et 158, par exemple), même si leur exécution mobilise par ailleurs d’autres solistes ?

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
OC887

Note ForumOpera.com

4

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Johann Sebastian BACH

Solokantaten für Bass
Ich habe genug, BWV 82
Der Friede sei mit dir, BWV 158
Ich will den Kreutzstab gerne tragen, BWB 56

Thomas E. Bauer, basse
Elisa Rabanus, soprano

Chorus Musicus Köln
Das Neue Orchester
Direction musicale
Christoph Spering

Enregistré à la Melanchton-Kirche de Köln-Zollstock du 14 au 17 février 2013

CD Oehms classics OC 887– 52’14

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Merci de l’avoir réveillé !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Abouti et nécessaire
Livre
Merci de l’avoir réveillé !
Tassis CHRISTOYANNIS, Véronique GENS, György VASHEGYI
CDSWAG