Forum Opéra

Mattutino de' morti

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
18 octobre 2014
Un pied dans la tombe et une balle dans le pied

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Détails

Roberta Invernizzi, soprano

Salvo Vitale, basse

Francesca Boncompagni, Karin Selva, sopranos

Marta Fumagalli, mezzo

Luca Carvoni, ténor

Marco Bussi, basse

Ghislieri Choir & Consort

Direction musicale

Giulio Prandi

Enregistré au Collegio Ghislieri, Pavie, du 9 au 12 septembre 2013

1 CD Deutsche Harmonia Mundi 8843051022 – 70’19

Il y a des disques dont on se demande parfois si leur label a délibérément voulu la mort en les accablant d’une présentation apte à dissuader le chaland : Deutsche Harmonia a choisi de se tirer une balle dans le pied, soit. Mélomane curieux, il te faudra faire abstraction d’une pochette grisâtre et rébarbative représentant une façade aveugle et basse sous un ciel plombé, pour découvrir une musique qui, elle, n’a rien d’austère, malgré son nom. Vous pensiez que ce genre d’image était l’apanage de la musique contemporaine ? Erreur, car le présent disque relève du baroque le plus triomphant.

Quelques mots d’abord sur le compositeur. Né à Naples en 1711, Davide Perez se fit d’abord connaître dans le domaine de l’opera seria – il devait composer une quarantaine de titres entre 1735 et 1755. En 1752, le roi du Portugal le fit venir à sa cour, où sa carrière lyrique fut très brève, à cause du fameux tremblement de terre de Lisbonne. Avant de mourir dans la capitale lusitanienne en 1778, Perez s’illustra dans la musique religieuse, avec notamment ce Matin des morts, interprété pour la première fois en 1770 à l’occasion du pèlerinage de la famille royale à Noss Senhora do Cabo. Chacun des trois « nocturnes » se compose de trois répons permettant un dialogue entre chœur et solistes, et se conclut par un Requiem ou un Libera me. Retrouvée à la bibliothèque de Royaumont, recréée l’été dernier au festival de la Chaise-Dieu, l’œuvre a ensuite été donné en tournée européenne et enregistrée dans la foulée.

Cet enregistrement fait appel à sept solistes, dont deux sont mis en avant, et pas seulement en raison de leur notoriété. Roberta Invernizzi s’est fait connaître en participant à la résurrection de quantité d’œuvres italiennes du XVIIIe siècle. C’est elle qu’on entend dans chaque intervention de soprano solo, et l’on imagine qu’on a fait appel à elle pour les passages les plus virtuoses où l’on goûtera toute la fraîcheur de son timbre ainsi que l’émotion qu’il est capable de véhiculer. Car la musique de Perez, si elle a ses moments guillerets ou intensément dramatiques, est aussi capable du plus grand recueillement.

Le nom de Salvo Vitale n’avait pas souvent été porté à notre attention avant qu’il ne campe deux petits rôles dans Le Couronnement de Poppée en juin dernier à l’Opéra de Paris. On avait alors pu apprécier l’étendue de son registre grave, qui aurait sans doute fait de lui un meilleur Sénèque que le titulaire du rôle. Il descend ici jusqu’aux abîmes, sans jamais se départir d’une grande majesté dans la déclamation du texte latin.

Chantant le plus souvent ensemble, les cinq autres solistes ici rassemblés s’acquittent fort bien de leur tâche, tout comme le Ghislieri Choir aux voix éthérées. Giulio Prandi dirige avec dynamisme une partition qu’il a redécouverte à Royaumont, et communique aux instrumentistes du Ghislieri Consort son enthousiasme pour ce Davide Perez qui n’a pas à rougir de la comparaison avec son illustre contemporain Pergolèse.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
81kmnss8qll_sl1500_

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Roberta Invernizzi, soprano

Salvo Vitale, basse

Francesca Boncompagni, Karin Selva, sopranos

Marta Fumagalli, mezzo

Luca Carvoni, ténor

Marco Bussi, basse

Ghislieri Choir & Consort

Direction musicale

Giulio Prandi

Enregistré au Collegio Ghislieri, Pavie, du 9 au 12 septembre 2013

1 CD Deutsche Harmonia Mundi 8843051022 – 70’19

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Jessica Pratt - Delirio
L’enregistrement belcantiste le plus intéressant de ces dernières décennies
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Un souffle vrai de liberté et de lyrisme
Cyrille DUBOIS
CD
Un Messie humble, fervent et naturel
John NELSON, Lucy CROWE, Alex POTTER
CD