Forum Opéra

Airs d'opéra

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
8 juillet 2011
Pépites d’or, éclats de diamant

Note ForumOpera.com

4

Infos sur l’œuvre

Détails

Margaret Price
(1942-2011)
Or sai chi l’onore” (W.A. Mozart, Don Giovanni)
“Parto, Parto, ma tu ben mio” (W.A. Mozart, La Clemenza di Tito)
“Come scoglio immoto resta” (W.A Mozart, Cosi fan tutte)
“E Susanna non vien” (W.A. Mozart, Le Nozze di Figaro)*
“Dove sono i bei momenti” (W.A. Mozart, Le Nozze di Figaro)*
“Und ob die Wolke sie verhülle” (C.M. von Weber, Der Freischütz)
“Bel raggio lusinghier” (G.Rossini, Semiramide)
“Casta Diva” (V.Bellini, Norma)*
“Poveri Fiori” (F.Cilea, Adriana Lecouvreur)**
“Ritorna Vincitor” (G.Verdi, Aida)
“Mi parea… Piangea cantando…” (G.Verdi, Otello)
“Ave Maria” (G.Verdi, Otello)*
“Pace, pace mio Dio” (G.Verdi, La Forza del Destino)**
“Tu che le vanità” (G.Verdi, Don Carlo)
Münchner Rundfunkorchester, Heinz Wallberg, Leopold Hager*, Thomas Fulton** (direction)
BR Klassik – Enregistré live à Munich en 1977, 1991*, 1981, 1986** – 1 CD

Margaret Price n’a pas laissé autant de témoignages discographiques que son timbre censément discogénique l’eût permis. Il est bon qu’un éditeur allemand nous propose ici des extraits de ses récitals munichois, de 1977 à 1991. On ne niera pas que, dans l’intervalle de ces quatorze années, l’émail du timbre se soit quelque peu terni, ou rayé. Ainsi, le « Casta Diva » de 1991 n’est pas sans stridences ni raccourcis de souffle pénalisant les vocalises. Dès 1986 s’entendent certes les prémices d’un déclin assez précoce (« Poveri fiori » trémule). Mais même dans ces moments de moindre splendeur, comment ne pas rendre les armes devant l’art d’une chanteuse entièrement vouée à la discipline de la ligne de chant, à l’incarnation passant non par l’effet, mais par un investissement émotif, une intériorité, irrésistibles ?

 

Les airs captés en 1977 et 1981 avec Heinz Wallberg sont ici les plus nombreux. Alors, on ne sait qu’admirer. L’aptitude de ce timbre à se faire alto, violon, voire violoncelle ? Ou simplement la plénitude émotionnelle : ce « Ritorna Vincitor » ne laisse ignorer ni la tendresse ni la détresse ; et l’air d’Anna ouvrant le récital lance des dards acérés comme rarement. A l’exception d’un extrait de Freischütz, tout ici est en italien : avec quel art Margaret Price savait trouver dans le mot le sens du phrasé, dans le rythme intime de la langue, dans les couleurs des voyelles l’intention affective (ce « numi pietà » d’Aida ! cette manière de dire « scoglio » dans l’air de Fiordiligi !). Quoique captés lors de récitals, ces airs présentent les personnages dans leur absolue intégrité, dans leur nudité, pour ainsi dire dans leur crudité.

 

Si les Mozart sont suprêmes, les Verdi sont historiques. L’opulence requise par ces airs épargne à Margaret Price les pailles d’intonation qui s’entendent au lied. Voici, on l’a dit, une Aida mémorable, une Ballade du Saule à faire pleurer les pierres, où s’entend l’intimité d’un berceuse et la déchirure du souvenir, et surtout, surtout, un « Tu che le vanità » impérial et brisé, où palpitent toutes les plaies d’une sensibilité blessée et, à la fin, une supplication presque vacillante, d’une humanité dont on ne sait plus si elle est du personnage ou de la chanteuse même.

 

Margaret Price est ici accompagnée merveilleusement par un Rundfunkorchester de Munich qui, quel que soit le chef, contemple ses plus beaux timbres au miroir de cette voix.

 

Sylvain Fort

 

 

 

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
price

Note ForumOpera.com

4

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Margaret Price
(1942-2011)
Or sai chi l’onore” (W.A. Mozart, Don Giovanni)
“Parto, Parto, ma tu ben mio” (W.A. Mozart, La Clemenza di Tito)
“Come scoglio immoto resta” (W.A Mozart, Cosi fan tutte)
“E Susanna non vien” (W.A. Mozart, Le Nozze di Figaro)*
“Dove sono i bei momenti” (W.A. Mozart, Le Nozze di Figaro)*
“Und ob die Wolke sie verhülle” (C.M. von Weber, Der Freischütz)
“Bel raggio lusinghier” (G.Rossini, Semiramide)
“Casta Diva” (V.Bellini, Norma)*
“Poveri Fiori” (F.Cilea, Adriana Lecouvreur)**
“Ritorna Vincitor” (G.Verdi, Aida)
“Mi parea… Piangea cantando…” (G.Verdi, Otello)
“Ave Maria” (G.Verdi, Otello)*
“Pace, pace mio Dio” (G.Verdi, La Forza del Destino)**
“Tu che le vanità” (G.Verdi, Don Carlo)
Münchner Rundfunkorchester, Heinz Wallberg, Leopold Hager*, Thomas Fulton** (direction)
BR Klassik – Enregistré live à Munich en 1977, 1991*, 1981, 1986** – 1 CD

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

L’arbre généalogique de Wagner
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

L’arbre généalogique de Wagner
Christophe ROUSSET, Michael SPYRES
CDSWAG