Forum Opéra

Russian Arias

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
15 décembre 2015
Tout ce qu’elle ne chante jamais

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Détails

Modeste Moussorgski

Chanson de Marfa (Khovanchtchina)

Alexandre Dargomijski

Premier air de Laura (Le Convive de pierre)

Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Air d’Olga (Eugène Onéguine)

Nikolaï Rimski-Korsakov

Monologue de Lioubacha (La Fiancée du tsar)

Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Ouverture, air de Pauline, air de la Comtesse (La Dame de pique)

Mikhaïl Glinka

Air de Vania (Une vie pour le tsar)

Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Air de Jeanne (La Pucelle d’Orléans)

Alexandre Borodine

Cavatine de Kontchakovna (Le Prince Igor)

Modeste Moussorgski

Air de Marina (Boris Godounov)

Nikolaï Rimski-Korsakov

Danse des bouffons (Snégourotchka)

Philharmonie Baden-Baden

Direction musicale

Pavel Baleff

Enregistré en 2015

1 CD Genuin GEN 15378 – 59’30

Nous l’annoncions il y a quelque temps, Vesselina Kasarova fera son retour à Paris en Maddalena de Rigoletto au printemps prochain. Ces dernières années, ses apparitions se sont faites plus rares, et pas seulement en France. L’une des dernières œuvres dans lesquelles on a pu l’entendre fut Le Château de Barbe-Bleue, et c’est bien l’un des rares opéras « de l’Est » qu’elle ait été interprété au cours de sa carrière. Malgré la diversité de son répertoire, qui va chronologiquement de la Pénélope de Monteverdi à l’Octavian du Chevalier à la rose, les compositeurs russes sont étrangement absents de son parcours. Les rôles pour voix graves ne manquent pourtant pas, chez Tchaïkovski, Moussorgski ou Rimski-Korsakov, pour ne citer que les trois principaux compositeurs que la mezzo bulgare a enfin choisi d’enregistrer, non sans s’éloigner un tant soit peu des sentiers battus, avec Le Convive de pierre de Dargomijski. Jeunes garçons (ici représentés par l’air de Vania dans Une vie pour le tsar), vierges guerrières (Jeanne d’Arc), ambitieuses sans scrupules (Marina), amantes délaissées, et ainsi de suite, il y en a pour tous les goûts.

Il y en a aussi pour toutes les voix, et il ne suffit pas d’être « mezzo » pour pouvoir aborder tous les rôles. L’air d’Olga dans Eugène Onéguine semble ainsi manquer un peu de grave, et pour plusieurs personnages ici présents (Marfa, Kontchakovna), le mélomane aura en tête des versions gravées par des timbres autrement plus sombres et plus à l’aise dans les extrêmes. Par ailleurs, les reprises de souffle sont parfois extrêmement audibles, et l’interprète s’accorde une pause très nette avant de lancer l’ultime aigu dans l’air de Jeanne d’Arc. Peut-être est-ce le prix à payer pour un investissement dramatique incontestable, une intensité voulue dans l’expression, qui n’exclut pas une certaine simplicité quand cela s’avère nécessaire. A ce point de sa carrière, Vesselina Kasarova se situe à un tournant où elle devra tôt ou tard choisir entre deux types de rôle. De La Dame de Pique, elle enregistre ici à la fois l’air de Pauline et celui de la Comtesse, mais ce dernier personnage lui convient peut-être mieux, d’autant plus que pour Pauline, la danse russe qui suit la lugubre romance manque un peu d’entrain.

Et l’on touche là au principal défaut de ce disque : le manque de tension de la lente et lourde direction de Pavel Baleff, chef attitré de l’orchestre philharmonique de Baden-Baden. L’ouverture de cette même Dame de Pique en est un parfait exemple : dans la partie lente, qui devrait vibrer d’émotion, c’est le calme plat, à la limite de l’assoupissement. Est-ce la raison pour laquelle la plainte de Lioubacha – écrite a cappella par Rimski-Korsakov – s’avère si touchante ?

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
51uhrzczdl

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Modeste Moussorgski

Chanson de Marfa (Khovanchtchina)

Alexandre Dargomijski

Premier air de Laura (Le Convive de pierre)

Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Air d’Olga (Eugène Onéguine)

Nikolaï Rimski-Korsakov

Monologue de Lioubacha (La Fiancée du tsar)

Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Ouverture, air de Pauline, air de la Comtesse (La Dame de pique)

Mikhaïl Glinka

Air de Vania (Une vie pour le tsar)

Piotr Ilyitch Tchaïkovski

Air de Jeanne (La Pucelle d’Orléans)

Alexandre Borodine

Cavatine de Kontchakovna (Le Prince Igor)

Modeste Moussorgski

Air de Marina (Boris Godounov)

Nikolaï Rimski-Korsakov

Danse des bouffons (Snégourotchka)

Philharmonie Baden-Baden

Direction musicale

Pavel Baleff

Enregistré en 2015

1 CD Genuin GEN 15378 – 59’30

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

« Par Toutatis », tout sur Atys !
LivreSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :