Forum Opéra

Unvergänglichkeit

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
8 décembre 2017
Liederabend avec Ortrud

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Détails

Erich Wolfgang Korngold

Unvergänglichkeit

Max Reger

Es blüht ein Blümlein rosenrot

Gustav Mahler

Phantasie

Erich Wolfgang Korngold

Sommer

Gustav Mahler

Erinnerung

Erich Wolfgang Korngold

Das eilende Bächlein

Dies eine kann mein Sehnen nimmer fassen

Mond, so gehst du wider auf

Kurt Weill

Wie lange noch

Gustav Mahler

Starke Einbildungskraft

Max Reger

Von der Liebe

Zwiesprach

Mei Bua

Erich Wolfgang Korngold

Gefasster Abschied

Kurt Weill

Berlin im Licht

Gustav Mahler

Nicht wiedersehen!

Max Reger

In einem Rosengärtelein

Erich Wolfgang Korngold

Das schlafende Kind

Stärker als der Tod

Kurt Weill

Nannas Lied

Max Reger

Klein Marie

Mit Rosen bestreut

Erich Wolfgang Korngold

Liebesbriefchen

Max Reger

Mausefangen

Zwei Mäuschen

Gustav Mahler

Selbstgefühl

Erich Wolfgang Korngold

Alt-Spanisch

Kurt Weill

Der Abschiedsbrief

Es regnet

Erich Wolfgang Korngold

Glückwunsch

Unvergänglichkeit

Die Gansleber im Hause Duschnitz

Michaela Schuster, mezzo-soprano

Matthias Veit, piano

Enregistré dans la salle de concert de l’Abbaye de Marienmünster, les 6 et 8 mai 2017

1 CD Oehms Classics OC 1881 – 79’16

Pour un(e) artiste dont la carrière repose sur l’interprétation de rôles lourds, voire meurtriers, il est toujours assez courageux de se plier à l’exercice du récital de mélodie, qui suppose une tout autre discipline vocale. On n’attend pas forcément qu’une Ortrud ou une Nourrice de La Femme sans ombre puisse aussi s’illustrer comme Liedersängerin. C’est pourtant ce que tente de prouver Michaela Schuster avec ce disque.

Bien sûr, elle ne s’éloigne guère des compositeurs où elle brille à la scène : aux Wagner et Richard Strauss qui constituent l’essentiel de son répertoire d’opéra répondent ici trois noms également associés au post-romantisme le plus opulent, plus un qui lui permet de s’aventurer un peu au-delà, puisque Kurt Weill semble plutôt tourner le dos à tous ces messieurs. Cela dit, les Korngold et Max Reger enregistrés ne sont pas si courants au disque ou en concert. Quand à Mahler, il n’est pas ici représenté par l’un de ses cycles les plus fréquentés, mais par des Lieder de jeunesse, où l’on croit parfois déjà entendre les Lieder eines fahrenden Gesellen, comme chez tel Korngold passe l’ombre du Mariettas Lied de La Ville morte.

Le programme mélange ces quatre compositeurs, Erich Wolfgang Korngold se taillant la part du lion (le nom du disque est le titre d’une de ses mélodies), immédiatement suivi par Reger. Les mélodies sont en fait groupées selon des thèmes : Calme, Agitation, Allées et venues, Disparition et existence, Commencement et fin, Proche et lointain. Evidemment, les songs de Weill tranchent un peu par leur style, mais on pourrait en dire autant des lieder « naïfs » inspirées à Mahler par les textes du Knaben Wunderhorn ou des exquises chansons enfantines de Reger (« Mausefangen », « Zwei Mäuschen »).

Surtout, la mezzo sert les unes et les autres avec la même intégrité, sans chercher à s’inventer une voix à la Lotte Lenya ou à la Ute Lemper pour les Kurt Weill. Michaela Schuster conserve son timbre naturellement sombre et ne susurre pas, la bouche collée au micro : ni excès de décibels, ni allègement intempestif. Les rôles exigeants ne semblent pas avoir nui à la santé de la voix : à peine entend-on un peu de vibrato sur quelques notes finales aiguës.  On sent que ses moyens se déploient librement, même s’il n’y a pas ici à passer par-dessus l’orchestre. La dernière plage, présentée comme une sorte de bonus, confirme d’ailleurs l’impression ressentie ici et là : ce programme a bien été enregistré en public. Le pianiste Matthias Veit est un partenaire de choix, qui rend parfaitement justice à la complexité harmonique de la plupart de ces partitions, dont on admire aussi l’enchaînement parfois immédiat, comme si ces plages étaient portées par un seul souffle, sans véritable rupture de la continuité musicale. 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
717trokr1ol._sl1200_

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Erich Wolfgang Korngold

Unvergänglichkeit

Max Reger

Es blüht ein Blümlein rosenrot

Gustav Mahler

Phantasie

Erich Wolfgang Korngold

Sommer

Gustav Mahler

Erinnerung

Erich Wolfgang Korngold

Das eilende Bächlein

Dies eine kann mein Sehnen nimmer fassen

Mond, so gehst du wider auf

Kurt Weill

Wie lange noch

Gustav Mahler

Starke Einbildungskraft

Max Reger

Von der Liebe

Zwiesprach

Mei Bua

Erich Wolfgang Korngold

Gefasster Abschied

Kurt Weill

Berlin im Licht

Gustav Mahler

Nicht wiedersehen!

Max Reger

In einem Rosengärtelein

Erich Wolfgang Korngold

Das schlafende Kind

Stärker als der Tod

Kurt Weill

Nannas Lied

Max Reger

Klein Marie

Mit Rosen bestreut

Erich Wolfgang Korngold

Liebesbriefchen

Max Reger

Mausefangen

Zwei Mäuschen

Gustav Mahler

Selbstgefühl

Erich Wolfgang Korngold

Alt-Spanisch

Kurt Weill

Der Abschiedsbrief

Es regnet

Erich Wolfgang Korngold

Glückwunsch

Unvergänglichkeit

Die Gansleber im Hause Duschnitz

Michaela Schuster, mezzo-soprano

Matthias Veit, piano

Enregistré dans la salle de concert de l’Abbaye de Marienmünster, les 6 et 8 mai 2017

1 CD Oehms Classics OC 1881 – 79’16

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

L’arbre généalogique de Wagner
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Albina SHAGIMURATOVA, Sergei ROMANOVSKY, Carlo RIZZI
CD