Forum Opéra

Juan Sancho : « Ce que je recherche maintenant, c’est un chant naturel »

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Podcast
13 décembre 2022

Infos sur l’œuvre

José Marín (1618-1699)

Tono Humanos (chansons profanes)

1. Qué bien canta un Ruiseñor
2. Ojos, pues me desdeñáis
3. Sepan todos que muero
4. Jácaras Gaspar Sanz)
5. Hizo paces con Anada
6. Aquella Sierra Nevada
7. De amores y de ausencias
8. Marionas (Gaspar Sanz)
9. Montes del Tao, escuchad
10. Canta, Jilguerillo
11. Corazón que en prisión
12. Tarantella (Gaspar Sanz)
13. Qué dulcemente sueña
14. Amante ausente y triste

Juan Sancho, ténor

Miguel Rincón, guitare

CD Gemelli Factory

Enregistré à Séville 29 mars-2 avril 2022

Parution Novembre 2022

Détails

Son répertoire de prédilection, c’est avant tout le répertoire baroque, en premier lieu Haendel, mais aussi Hasse, Leo, Vinci, Porpora et autres spécialistes du chant orné.

Mais Juan Sancho n’oublie pas qu’il est un chanteur espagnol. Voilà pourquoi il s’est attaché à mieux faire connaître le répertoire profane du Siècle d’Or, et notamment les tonos humanos, ces chansons au croisement des musiques de cour et des musiques populaires. Il avait enregistré il y a quelques années quelques-unes de celles de Juan Hidalgo. Voici aujourd’hui celles de José Marín, personnage étrange, moitié musicien moitié voyou (coupable semble-t-il de deux homicides, et de cambriolages, s’enfuyant aux Indes, se faisant moine, et ainsi de suite…), par ailleurs musicien à la cour de Philippe IV, roi très catholique.

Au fil de cette conversation avec Forum Opera, après avoir évoqué ce personnage picaresque, Juan Sancho glissera vers ce qui est l’axe aujourd’hui de son travail, le bel canto, à la lumière de ce qu’on peut en connaÎtre par le biais de ce qu’en ont écrit au XIXe siècle les Garcia, Nourrit ou Duprez.

Ecouter le podcast :

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

José Marín (1618-1699)

Tono Humanos (chansons profanes)

1. Qué bien canta un Ruiseñor
2. Ojos, pues me desdeñáis
3. Sepan todos que muero
4. Jácaras Gaspar Sanz)
5. Hizo paces con Anada
6. Aquella Sierra Nevada
7. De amores y de ausencias
8. Marionas (Gaspar Sanz)
9. Montes del Tao, escuchad
10. Canta, Jilguerillo
11. Corazón que en prisión
12. Tarantella (Gaspar Sanz)
13. Qué dulcemente sueña
14. Amante ausente y triste

Juan Sancho, ténor

Miguel Rincón, guitare

CD Gemelli Factory

Enregistré à Séville 29 mars-2 avril 2022

Parution Novembre 2022

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Merci de l’avoir réveillé !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

« Le vrai terme, c’est théâtre d’opéra, voilà ! »
Podcast