Forum Opéra

Prague Summer Nights

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Actualité
14 août 2017
Prague Summer Nights

Infos sur l’œuvre

Détails

A l’origine des Prague Summer Nights (Young Artists Music Festival), une société créée en 1992 par un Français et une Indienne installés aux Etats-Unis, dédiée à l’organisation de voyages et qui s’est développée en exploitant habilement les opportunités de destinations nouvelles au fur et à mesure des changements politiques, essentiellement dans les pays de l’ancien bloc communiste. Devenue en 1995 Classical Movements elle s’est spécialisée dans le domaine du transport et des séjours pour des musiciens, puis dans la production en nom propre de spectacles et dans des commandes à des contemporains, ce qui a paré l’entreprise commerciale d’un label culturel entériné en 2014 par le prix American for the Arts.

Lieux :

  • Salon Martinu du Palais Lichtenstein, siège de la faculté de musique de Prague
  • Eglise Saint Simon et Saint Jude, siège de la société de l’Orchestre Symphonique Tchèque

Dates : 12 juin – 4 juillet (édition 2017)

Site web : www.praguesummernights.com

Année de création : 2015

Principe fondateur : Tournée de promotion de jeunes artistes, musiciens, chanteurs, chefs d’orchestre et metteurs en scène. Actuellement le célèbre baryton Sherrill Milnes est présenté comme le metteur en scène principal, avec sa femme Maria Zouves

Répertoire : Eclectique en concert, mozartien pour l’opéra.

Histoire : Naissante

Meilleures places : Probablement au dixième rang au salon et aux rangées centrales de l’église Saint Simon et Saint Jude

Acoustique : Correcte au salon, sujette à caution dans l’église en fonction de l’œuvre, de la direction et du remplissage.

Tarifs : Unique, 200 couronnes, moins de dix euros.

Bémol : Des interprètes débutants de niveau inégal et dans l’église un rendu sonore difficile à maîtriser.

Dièse : Le plaisir de découvrir de futurs grands interprètes et Prague pour tant de raisons.

Accessibilité : Vols jusqu’à l’aéroport Vaclav Havel, et taxis ou bus jusqu’à Prague. Pour se rendre aux lieux de concert, taxi ou tramway ou métro, avec dans les deux derniers cas quelques centaines de mètres à pied, dans le quartier de Malà Strana pour le palais Liechtenstein ou le quartier juif pour Saint Simon et Saint Jude. Ascenseur pour le salon Martinu.

Toilettes : Au rez de chaussée (palais) ou en sous-sol (église).

Points d’intérêt : Prague et ses richesses inépuisables.

Où se restaurer : Dans le quartier juif, les restaurants italiens pullulent, avec les inévitables disparités. Faute d’une expérience suffisamment longue, nous ne saurons que confier le lecteur à son flair ou à sa bonne étoile ! Près de la Place de l’Hôtel de Ville, des restaurants « français » affichent des cartes et des prix qui les réservent aux voyageurs fortunés. 

Où dormir : Près du palais Liechtenstein, le Little Town Hotel ou l’Aria, ce dernier nettement plus onéreux. Non loin de Saint Simon et Saint Jude l’Intercontinental, aussi cher que ce dernier. Et pour ceux qui ne comptent ni leur argent ni leurs pas Le Pariz ou le Pachtuv Palace.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Merci de l’avoir réveillé !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Bref rappel de l’histoire d’un genre typiquement espagnol
Actualité
La jeune soprano franco-espagnole, finaliste à Marmande il y a 4 ans, lauréate du prix Bellini l’an passé, a été une Reine de la nuit remarquée cet hiver à Avignon.
Interview
Figure montante parmi les compositeurs reconnus de notre temps, Benoît Menut est aussi l’un des plus féconds, amoureux de la voix, comme de ses interprètes et du public.
Interview
[themoneytizer id="121707-28"]