Forum Opéra

Questionnaire de Proust : Florian Sempey « Ça n’est pas très original, mais c’est pourtant vrai, je rêverais de chanter avec Maria Callas »

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Interview
28 mai 2022
Questionnaire de Proust : Florian Sempey « Ça n’est pas très original, mais c’est pourtant vrai, je rêverais de chanter avec Maria Callas »

Infos sur l’œuvre

Détails

Alors qu’il vient de sortir un album consacré à Rossini, dont notre excellent confrère Dominique Joucken soulignait, de Florian Sempey, la mâle beauté du timbre, la facilité dans les vocalises, les improvisations et ornements réalisés avec un bon goût millimétré, la vis comica, l’abattage, l’italien parfaitement idiomatique ; voilà que le baryton français se soumet à notre questionnaire de Proust-lyrique.
 


Mon meilleur souvenir dans une salle d’opéra ?
En tant que spectateur: La Lucia stratosphérique de Natalie Dessay à Bastille en 2006, je l’ai encore dans les oreilles. En tant qu’artiste: Mes débuts au Grand-Théâtre de Bordeaux en janvier 2010 avec toute ma famille dans la salle.

Mon pire souvenir dans une salle d’opéra ?
Voir un collègue se faire huer alors qu’il était arrivé à la dernière minute afin de sauver le spectacle.

Le livre qui a changé ma vie ?
Roman de la table ronde, Chrétien de Troyes

Le chanteur mort que je voudrais ramener à la vie pour chanter avec ?
Ça n’est pas très original, mais c’est pourtant vrai, Maria Callas; dans une Lucia par exemple ?

Mon plus grand moment de grâce dans un musée ?
Voir ma maman, qui est peintre, en admiration devant les Tournesols de Van Gogh à Amsterdam.

La ville où je me sens chez moi ?
Il y en a plusieurs dans le monde mais, je reste un Aquitain de souche et je vais dire Saint-Emilion.

La ville qui m’angoisse ?
Certains lieux de Paris

Ce qui, dans mon pays, me rend le plus fier ?
La démocratie, le débat, le respect des idées opposées et des différences.

Le metteur-en-scène dont je me sens le plus proche ?
Là-aussi, difficile de choisir sans froisser personne! J’en retiens deux: Michel Fau et Laurent Pelly.

Mon pire souvenir avec un chef ?
Voir un chef hurler sur un collègue, rouge de colère. Inutile de travailler avec de telles personnes.

Si j’étais une symphonie ?
La symphonie des planètes; Holst

Et une sonate ?
Sonate pour deux pianos en Re de Mozart

Et un quatuor à cordes ?
1er Quatuor des six sonates « a quattro » de Rossini

Si je devais chanter à mes propres funérailles, quel serait le dernier extrait ?
Ich bin der Welt abhanden gekommen, Mahler

Le chanteur du passé qui me rend fou ?
En lisant les partitions, en lisant les correspondances, Farinelli.

Le chanteur du présent qui me rend fou ?
Cecilia Bartoli

Si j’étais un personnage de Harry Potter ?
Dumbledore

Le compositeur auquel j’ai envie de dire “mon cher, ta musique n’est pas pour moi” ?
Puccini

Si l’étais un Lied ou une Mélodie.
« Paysage » Reynaldo Hahn

Mon pire souvenir historique des 30 dernières années.
Les dernières images de crime de guerre en Ukraine

Le rôle que je ne chanterai plus jamais.
Schaunard

Ma devise
Le MaÎtre reste ancré au centre et ne vacille point dans la tempête. Tao

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Jessica Pratt - Delirio
L’enregistrement belcantiste le plus intéressant de ces dernières décennies
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Soprano réputée pour l’étendue de son répertoire, Rachel Willis-Sørensen fait ses débuts à l’Opéra national de Paris dans le rôle d’Antonia des Contes d’Hoffmann.
Interview
La scène lyrique française traverse une crise majeure, relevant de défis financiers, artistiques et structurels complexes. Les artistes, plongés dans un équilibre précaire, appellent à une réflexion approfondie sur le modèle économique et les pratiques actuelles.
Actualité