Forum Opéra

Le rêve américain — Paris (Philharmonie)

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
26 février 2011
A dream with June

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Détails

Concert dans le cadre du cycle “Le Rêve Américain”
Philip Glass (né en 1937)
Echorus pour deux violons et orchestre à cordes (1995)
Aaron Copland (1900 – 1990)
The Dodger * – Long time Ago ** – Simple Gifts * – I bought me a Cat ** – The Golden Willow Tree *
The Little Horses ** – Ching –a-ring chaw * – At the River ** (1950 – 1953)
Charles Ives (1874 – 1954)
Symphonie n° 3 « The Camp Meeting » (1904)
°°°°°°°°°°
Samuel Barber (1910 – 1981)
Agnus Dei pour chœur mixte (1967) *
Transcription du deuxième mouvement (Adagio) du Quatuor à Cordes op. 11
Aaron Copland (1900 – 1990)
The Promise of Living, pour choeur et orchestre – extrait de “The Tender Land”, opéra en deux actes sur un livret d’Horace Everett (1955) *
Samuel Barber (1910 – 1981)
Knoxville : Summer of 1915, op.24 (1947), sur un poème en prose de James Agee (1935) **
Leonard Bernstein (1918 – 1990)
Dream with me, pour soprano et orchestre, extrait de la comédie musicale Peter Pan (1950) **
(*chanté par Accentus – **chanté par June Anderson)
Ensemble Orchestral de Paris
Accentus
Joseph Swensen, violon et direction
Deborah Nemtanu, violon,
June Anderson, soprano
Cité de la musique, Salle des Concerts, Samedi 26 février 2011, 20h

Toujours aussi belle, voire encore plus avec la maturité, June Anderson entre en scène, portant des bijoux Chopard et une tenue de Maurizio Galante, déclinée en deux tons pour chaque partie du concert : manteau gris anthracite et robe jaune bouton d’or pour la première partie, manteau bleu glacier et robe lilas pour la deuxième, le tout assurément d’une suprême élégance. Vocalement, la première partie la cueille à froid. Les « Old American Songs » de Copland sont écrites dans une tessiture assez centrale, voire grave, en particulier le célèbre « By the River » qui sollicitent un médium déficient. En revanche, après l’entracte, la voix radieuse s’épanouit pleinement dans l’admirable « Knoxville, Summer of 1915 » de Barber – composé pour un autre grand soprano, Eleanor Steber. Last but not least, « Dream with me » rappelle que la comédie musicale est un des terrains de prédilection d’Anderson, et qu’elle fut une Cunégonde d’anthologie dans le mémorable Candide  en version de concert dirigé par Bernstein himself (il existe une captation, reportée sur DVD datant de décembre 1989 – un must !) . « Glitter and be gay » de Candide s’inscrit dans un registre humoristique et ironique, « Dream with me » nous transporte ailleurs, dans un monde plus sentimental, plus glamour, mais avec quel chic !

 

Autre grand moment de la soirée : l’œuvre fascinante de Philip Glass Echorus. On y remarque Joseph Swensen, excellent violoniste et chef principal invité de l’Ensemble Orchestral de Paris, ainsi que la talentueuse jeune premier violon du même orchestre, Deborah Nemtanu. Lequel orchestre brille de tous ses feux dans la très belle symphonie n°3 de Charles Ives, The Camp Meeting.

 

Formidable soirée, enthousiasme du public, qui, après le langoureux « Dream with me » attendait de manière évidente un bis de la merveilleuse June mais c’est le choeur qui redonna « Ching-a-ring chaw », avec beaucoup de panache.

 

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Concert dans le cadre du cycle “Le Rêve Américain”
Philip Glass (né en 1937)
Echorus pour deux violons et orchestre à cordes (1995)
Aaron Copland (1900 – 1990)
The Dodger * – Long time Ago ** – Simple Gifts * – I bought me a Cat ** – The Golden Willow Tree *
The Little Horses ** – Ching –a-ring chaw * – At the River ** (1950 – 1953)
Charles Ives (1874 – 1954)
Symphonie n° 3 « The Camp Meeting » (1904)
°°°°°°°°°°
Samuel Barber (1910 – 1981)
Agnus Dei pour chœur mixte (1967) *
Transcription du deuxième mouvement (Adagio) du Quatuor à Cordes op. 11
Aaron Copland (1900 – 1990)
The Promise of Living, pour choeur et orchestre – extrait de “The Tender Land”, opéra en deux actes sur un livret d’Horace Everett (1955) *
Samuel Barber (1910 – 1981)
Knoxville : Summer of 1915, op.24 (1947), sur un poème en prose de James Agee (1935) **
Leonard Bernstein (1918 – 1990)
Dream with me, pour soprano et orchestre, extrait de la comédie musicale Peter Pan (1950) **
(*chanté par Accentus – **chanté par June Anderson)
Ensemble Orchestral de Paris
Accentus
Joseph Swensen, violon et direction
Deborah Nemtanu, violon,
June Anderson, soprano
Cité de la musique, Salle des Concerts, Samedi 26 février 2011, 20h

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Une Médée so british
Lea DESANDRE, Reinoud VAN MECHELEN, Julie ROSET
Spectacle