Forum Opéra

Récital à Verbier — Verbier

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
24 juillet 2013
Du son et du sens

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Détails

Récital Simon Keenlyside

Johannes Brahms
Nachtigallen schwingen
Verzagen
Über die Heide
An eine Äolsharfe
Auf dem Kirchhofe
An die Nachtigall
Es schauen die Blume,
Hugo Wolf
Extraits des Mörike-Lieder
Gabriel Fauré
Extraits des Cinq Mélodies de Venise
Aubade, op. 6, n°1
Le Papillon et la Fleur, op.1, n°1
Maurice Ravel
Histoires naturelles

bis
Franz Schubert
L’Incanto degli occhi
Der Jüngling an der Quelle
Die Sterne

Simon Keenlyside (baryton)
Emmanuel Ax (piano)

Eglise de Verbier, 24 juillet 2013, 20h

 

Simon Keenlyside revendique une manière de chanter la mélodie qui privilégie la phrase, le modelé vocal, plutôt que le détail de chaque mot. Dans Brahms, cela fonctionne bien, même si certains éléments du coup semblent volontairement gommés, ou sous-estimés. L’on entend bien ce désir de mener la phrase à son terme en un arc sonore plutôt que ciseler le mot. Cela passe aussi par une émission vocale délibérément opératique. Keenlyside ne s’invente pas pour chanter le lied une voix différente de celle qu’il emploie pour Posa. C’est assez souvent impressionnant, du reste, car on n’est pas habitué à une telle intensité dans des lieder que beaucoup chantent du bout des lèvres. Il n’est pas certain que cela marche aussi bien dans Wolf où tout de même le crénelage du mot allemand est presque l’objet même de l’écriture musicale. 
 
Dans Fauré, en seconde partie, on s’interroge. Est-il raisonnable de traiter « Le Papillon et la fleur » comme un air d’opéra : avec beaucoup d’intentions, certes, et même de l’esprit, mais aussi beaucoup de son. Ce qui pallie ce parti pris, c’est une diction française admirable, qui séduit et exprime mieux que son allemand. Changement de registre dans les Histoires Naturelles : Keenlyside fait valoir toutes les ressources d’une mi-voix jusqu’ici inemployée. Il ose le murmure. Il parle presque. La diction est parfaite. L’interprétation est idéale, vraiment. On regrette juste un peu qu’il n’ait pas traité Fauré comme il traite Ravel, sans toujours chercher le volume et le creux de la voix dans une salle, de surcroît, petite. Pour se consoler, nous avons droit en bis à des Schubert sublimes, chantés dans cette même couleur de mi-voix, intériorisés, dits pour soi-même. Après avoir commencé par un Incanto degli occhi dont on sait qu’il n’est pas du plus grand Schubert et que le baryton a entonné comme un air de concours, Der Jüngling an der Quelle et Die Sterne sont venus offrir ce que sans doute le chanteur avait de plus précieux. Et cela vaut le détour. C’est également Schubert qui a enfin permis à Emmanuel Ax de respirer avec son chanteur, après une soirée passée le nez dans des partitions dont on se demandait parfois s’il les déchiffrait pour la première fois.

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Récital Simon Keenlyside

Johannes Brahms
Nachtigallen schwingen
Verzagen
Über die Heide
An eine Äolsharfe
Auf dem Kirchhofe
An die Nachtigall
Es schauen die Blume,
Hugo Wolf
Extraits des Mörike-Lieder
Gabriel Fauré
Extraits des Cinq Mélodies de Venise
Aubade, op. 6, n°1
Le Papillon et la Fleur, op.1, n°1
Maurice Ravel
Histoires naturelles

bis
Franz Schubert
L’Incanto degli occhi
Der Jüngling an der Quelle
Die Sterne

Simon Keenlyside (baryton)
Emmanuel Ax (piano)

Eglise de Verbier, 24 juillet 2013, 20h

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Pour le plaisir
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

The perfect storm
Gregory KUNDE, Jennifer HOLLOWAY, Kent NAGANO
Spectacle