Forum Opéra

MOZART, Don Giovanni – Berlin (Staatsoper)

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
25 mai 2024
La revanche de Don Ottavio

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Dramma giocoso en deux actes

Musique de Wolfgang Amadeus Mozart sur un livret de Lorenzo da Ponte

Création à Prague, au Théâtre National, le 29 octobre 1787

Détails

Mise en scène
Vincent Huguet
Décors
Aurélie Maestre
Costumes
Clémence Pernoud
Lumière
Irene Selka
Vidéo
Robert Pflanz

Don Giovanni
Lucio Gallo
Donna Anna
Jeanine De Bique
Don Ottavio
Bogdan Volkov
Commendatore
Antonio Di Matteo
Donna Elvira
Gabriela Scherer
Leporello
Riccardo Fassi
Masetto
Adam Kutny
Zerlina
Regina Koncz

Staatsopernchor
Staatskapelle Berlin
Directeur musical
Marc Minkowski

Berlin, Staatsoper, jeudi 23 mai, 19h

Don Giovanni, dramma giocoso – drame joyeux ? Les rires fréquents du public l’attestent lors de cette reprise du chef d’œuvre de Mozart dans la mise en scène de Vincent Huguet au Staatsoper. Marc Minkowski le démontre variant les climats, jouant des humeurs, la baguette tantôt légère, tantôt grave, sans toutefois insuffler à la pièce l’énergie, la respiration théâtrale auxquelles il nous a accoutumé. Son Mozart parait sage, comme si le maestro était intimidé face à un orchestre au prestige légendaire. De fait, la transparence instrumentale – l’impression d’entendre tout, ensemble et séparément –, aide la soirée à paraître moins longue. La transposition de l’action dans le monde de la mode et de la photographie ne retient l’attention que peu de temps, par manque d’idées. D’un loft design taillé dans le béton en première partie, à son arrière-cour en seconde, la chair est triste. Pas de mariage mais un enterrement, celui du commandeur, durant lequel Don Giovanni ne chute pas dans les entrailles de l’enfer mais quitte la scène, ligoté sur un lit d’hôpital.

Le châtiment est mérité. Si on jauge la carrière du libertin à sa fraîcheur vocale, alors les conquêtes de Lucio Gallo dépasse allègrement le nombre de mille et trois. Du maître ou du valet, le séducteur n’est pas celui qu’on pense. Riccardo Fassi a débuté en 2014 en Masetto. Nul doute qu’il sera un jour Don Giovanni (s’il ne l’a déjà été) tant sa voix de basse impressionne, trop presque pour un estafier, trop profonde aussi si l’on aime Leporello moins digne, moins père noble, plus goguenard et plus expressif. Antonio Di Matteo bénéficie du soutien de la sonorisation, condition nécessaire mais non suffisante pour que son Commandeur soit d’outre-tombe. L’émission déroutante de Jeanine De Bique, en arrière, l’absence de couleurs ne l’empêchent pas de se tailler un franc succès, juste récompense d’un « Non mi dir » aux coloratures ciselées. Mais dans quelle langue chante Donna Anna ? « Mi tradi » nuancé, habité, prouve que Donna Elvira n’est pas irrémédiablement condamnée à virer au vinaigre, comme le laissait redouter auparavant le soprano acrimonieux de Gabriela Scherer, tout de frustration tendu. L’air hélas intervient à la fin de l’opéra. Regina Konz est une Zerlina poids plume, gracieuse et musicale ; Adam Kutny un Masetto sans excès de charisme – après tout, le rôle l’exige. Que n’a-t-on médit sur don Ottavio, personnage languide, insipide, voire inutile. Confié à Bogdan Volkov, ténor en apesanteur, suspendu entre tête et poitrine, sur le souffle d’un « dalla sua pace » en état de grâce et plus tard d’un « il mio tesoro », sensible, limpide, élégant, il est le seul souvenir que l’on gardera de la représentation – gageons-le – lorsque le temps aura flouté notre mémoire.

Le choix de la version avec lieto fine rallonge la soirée d’une dizaine de minutes. On n’aurait pas été mécontent d’en être dispensé.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Dramma giocoso en deux actes

Musique de Wolfgang Amadeus Mozart sur un livret de Lorenzo da Ponte

Création à Prague, au Théâtre National, le 29 octobre 1787

Détails

Mise en scène
Vincent Huguet
Décors
Aurélie Maestre
Costumes
Clémence Pernoud
Lumière
Irene Selka
Vidéo
Robert Pflanz

Don Giovanni
Lucio Gallo
Donna Anna
Jeanine De Bique
Don Ottavio
Bogdan Volkov
Commendatore
Antonio Di Matteo
Donna Elvira
Gabriela Scherer
Leporello
Riccardo Fassi
Masetto
Adam Kutny
Zerlina
Regina Koncz

Staatsopernchor
Staatskapelle Berlin
Directeur musical
Marc Minkowski

Berlin, Staatsoper, jeudi 23 mai, 19h

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

La guerre à mort
Emmanuelle HAÏM, Corinne WINTERS, Florian SEMPEY
Spectacle
Chaleur d’Il Tamerlano pour une nuit fraîche
Filippo MINECCIA, Ottavio DANTONE, Bruno TADDIA
Spectacle