Forum Opéra

OFFENBACH, Les Contes d'Hoffmann — Santa Fe

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
3 août 2010
Nouvelle version

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Opéra en un prologue, trois actes et un épilogue
Livret de Jules Barbier etMichel Carré
Créé à l’Opéra-Comique en 1881

Détails

Mise en scène, Christopher Alden
Scénographie, Allen Moyer
Costumes, Constance Hoffmann
Lumières, Pat Collins
Choreographie, Seán Curran
Hoffmann, Paul Groves
Olympia, Antonia, Giulietta et Stella, Erin Wall
Hoffmann’s Muse disguised as his friend Nicklausse, Kate Lindsey
Lindorf, Coppélius, Dr. Miracle et Dappertutto, Wayne Tigges
Luther et Crespel, Harold Wilson
Andres, Cochenille, Frantz et Pitichinacchio, David Cangelosi
Antonia’s Mother, Jill Grove
Spalanzani, Mark Schowalter
Schlémil, Darik Knutsen
Four Students, Craig Verm, Benjamin LeClair, Albert J. Glueckert et Jorge Prego
Chœur, Santa Fe Apprentices
Chef de chœur, Susanne Sheston
Santa Fe Opera Orchestra
Direction musicale, Stephen Lord
Santa Fe Opera, Mardi 3 août 2010, 20h30

 

 

 

Représentation des Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach dans la version récente de Michael Kaye qui contient de nombreux changements par rapport à la partition que l’on a l’habitude d’entendre. Le rôle de Giulietta, par exemple, souvent confié à des mezzo-sopranos, comporte des notes aigues qui ne peuvent être chantées que par un soprano. La production imaginative de Christopher Alden, combinée à la scénographie d’Allen Moyer et aux costumes séduisants de Constance Hoffmann, souligne la dimension onirique des contes originaux d’E.T.A Hoffmann.

 

Hoffmann est interprété par Paul Groves, une valeur sûre qui n’accuse aucun signe de fatigue dans un rôle pourtant éprouvant. Solide, son chant sait aussi se colorer en fonction des situations. Erin Wall, qui relève le défi de chanter Olympia, Antonia, Giulietta et Stella, fait preuve d’une belle aisance scénique. Vocalement, elle semble plus à l’aise dans les passages lyriques que dans les coloratures, qui demeurent un de ses points faibles. Kate Lyndsey offre à La Muse/Nicklause son timbre clair et opulent de mezzo. Les attitudes que lui impose la mise en scène (elle est souvent perchée sur un piano ou une table) ne perturbent en rien un legato onctueux. Son air « Vois sur l’archet frémissant » s’avère particulièrement émouvant. Wayne Tigges est diabolique à souhait : présence menaçante, chant incisif à la tonalité sombre. La version choisie le prive du fameux « Scintille diamant » mais sa partition comporte suffisamment de nouvelle musique pour que l’on ne s’en sente pas trop frustré. David Cangelosi, acrobate autant que ténor sonore et policé,fascine dans les rôles des 4 serviteurs – Andres, Cochenille, Franz et Pitichinaccio. Jill Groves sirote dans un coin un verre d’absinthe scène après scène, avant de se métamorphoser de manière surprenante en mère d’Antonia. La basse Harold Wilson, qui interprète Crespel et Luther, expose une voix prometteuse. Enfin, Mark Schowalter, en Spalanzani, est un excellent ténor comprimario.

 

Conduit bon train par Stephen Lord, le Santa Fe Opera Orchestra met en valeur les raffinements de la musique d’Offenbach. Une soirée vraiment intéressante.

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Opéra en un prologue, trois actes et un épilogue
Livret de Jules Barbier etMichel Carré
Créé à l’Opéra-Comique en 1881

Détails

Mise en scène, Christopher Alden
Scénographie, Allen Moyer
Costumes, Constance Hoffmann
Lumières, Pat Collins
Choreographie, Seán Curran
Hoffmann, Paul Groves
Olympia, Antonia, Giulietta et Stella, Erin Wall
Hoffmann’s Muse disguised as his friend Nicklausse, Kate Lindsey
Lindorf, Coppélius, Dr. Miracle et Dappertutto, Wayne Tigges
Luther et Crespel, Harold Wilson
Andres, Cochenille, Frantz et Pitichinacchio, David Cangelosi
Antonia’s Mother, Jill Grove
Spalanzani, Mark Schowalter
Schlémil, Darik Knutsen
Four Students, Craig Verm, Benjamin LeClair, Albert J. Glueckert et Jorge Prego
Chœur, Santa Fe Apprentices
Chef de chœur, Susanne Sheston
Santa Fe Opera Orchestra
Direction musicale, Stephen Lord
Santa Fe Opera, Mardi 3 août 2010, 20h30

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Naples vs Salzbourg : le match
Anna NETREBKO, Romain GILBERT, Eve-Maud HUBEAUX
Spectacle