C  R  I  T  I  Q  U  E  S
 
...
[ Historique des critiques CD, DVD]  [ Index des critiques CD, DVD ]
......

Jacques Offenbach

La belle Hélène

Hélène : Felicity Lott
Pâris : Yann Beuron
Ménélas : Michel Sénéchal
Agamemnon : Laurent Naouri
Calchas : François Le Roux
Oreste : Marie-Ange Todorovitch

Les musiciens du Louvre - Grenoble
Chur des musiciens du Louvre

Direction : Marc Minkowski

2 CD Virgin Classics


Il semble décidément que Marc Minkowski ne réalise que des enregistrements destinés à devenir des valeurs de référence !
En effet, cette Belle Hélène frôle la perfection, et surclasse de loin les versions concurrentes, en évitant habilement tous les pièges dans lesquels d'autres sont tombés.

La distribution entièrement française, mise à part Felicity Lott dont la qualité de la diction n'est plus à prouver, nous évite d'entendre accents et autres approximations chantées en volapuk. Les dialogues également sont dits, et fort bien, par les chanteurs, avec une vie et un humour qu'on sent issus des représentations données parallèlement à l'enregistrement. Cela nous change agréablement de tant d'interprétations d'opéra-comiques ou de singspiel, dans lesquelles les textes parlés sont ânonnés sans conviction, et qu'on s'empresse de sauter sur les plages des CD. Ici au contraire, et grâce à la révision d'Agathe Mélinand, les dialogues remis au goût du jour apportent un véritable plus à l'enregistrement.

Marc Minkowski, dont la direction d'orchestre est toujours aussi pleine de vitalité, respecte la musique d'Offenbach, et lui accorde la même importance qu'à d'autres partitions réputées " sérieuse ". L'exécution est plus qu'intégrale, puisqu'elle comprend la scène du jeu de l'oie, généralement coupée, et un air pour Pâris qu'Offenbach lui-même avait écarté.

D'ici quelques années, quand ceux qui n'auront pas vu les représentations du Châtelet écouteront ce disque, ils s'interrogeront peut-être sur le choix de Felicity Lott pour interpréter le rôle de la reine de Sparte. Rappelons que la mise en scène raconte le rêve d'une femme insatisfaite, qui dans son sommeil se prend pour Hélène. Sans les images, son chant et son jeu apparaissent d'un raffinement extrême, d'une classe excessive pour le rôle d'une " cocotte ". Mais il serait mal venu de se plaindre de trop de luxe !

Le reste de la distribution est tout aussi enthousiasmante : l'Agamemnon autoritaire de Laurent Naouri, le Calchas hilarant de François Le Roux, le joyeux Oreste de Marie-Ange Todorovitch sont parfaitement en situation. Michel Sénéchal cabotine adorablement dans le rôle de Ménélas, et nous offre de surcroît une belle leçon de chant. Le Pâris de Yann Beuron est suprêmement élégant, mais on peut lui reprocher un usage excessif de la voix mixte. Malade lors de l'enregistrement, il termine le disque sur un épouvantable couac. Quel dommage !
 
 
  


Catherine Scholler



Commander ce CD sur  Amazon.fr
La%20Belle%20Hlne<" target="_blank">
[ Sommaire de la Revue ] [ haut de page ]