Forum Opéra

14 juin 1949 : doux amer

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Zapping
14 juin 2024
L’opéra pour enfants de Britten a 75 ans

Infos sur l’œuvre

Détails

Après avoir réalisé ensemble Albert Herring, troisième opéra de Britten créé en 1947 (ou quatrième si l’on prend en compte Paul Bunyan, premier essai lyrique) Eric Crozier et Benjamin Britten cherchent un thème pour un opéra destiné aux enfants, qu’ils souhaitent créer pour la deuxième édition du Festival d’Aldeburgh, fondé par Britten et son compagnon Peter Pears en 1948.

Il semble que ce soit Britten qui ait trouvé l’idée de l’argument à partir de deux des Songs of innocence and of experience de William Blake, qu’il appelle Le Petit ramoneur et dont il pense d’emblée la structure, l’action et les personnages comme le racontera Crozier.

Mme Parsworthy reçoit quelques invités et leur raconte l’histoire qu’elle tient de sa grand-mère, Juliet Brook. Let’s make an opera ! s’écrie l’assistance (c’est le titre qui est finalement le plus resté depuis lors). On se prépare, on répète, puis on représente.

L’action se déroule à Iken Hall dans le Suffolk en 1810. La cheminée de la nurserie doit être ramonée et Black Bob, le ramoneur, accompagné de son aide Clem s’y collent. Comme il ont le petit Sam avec eux, ils ont l’idée de le faire passer par la cheminée pour qu’elle soit bien nettoyée de l’intérieur. Le pauvre Sam se retrouve coincé. La gouvernante Miss Baggott et la nurse Rowan s’en inquiètent mais il est libéré par Juliet Brook et Johnny Crome, qui cachent Sam dans la maison. Clem et Black Bob, croyant que Sam s’est enfui ou bien qu’il est caché par Miss Baggott (à la grande fureur de celle-ci), promettent de se venger tandis que Sam est remis aux bons soins de la nurse Rowan. Elle le cache à nouveau, mais dans l’armoire à jouets tandis que Juliet Brook use de stratagèmes pour éviter que Miss Baggott découvre le pot aux roses. Le lendemain, on cache Sam dans une malle qui doit partir par la diligence. Mais le cocher, bien qu’aidé par le jardinier, la trouve trop lourde. Miss Baggott veut ouvrir la malle pour en vider une partie. Pour éviter qu’on découvre Sam, tous les enfants et Rowan aident à mettre la malle dans la diligence qui s’en va paisiblement. Tout le monde se réjouit !

Le petit ramoneur est un opéra interactif, puisque le public est très sollicité, notamment pour chanter plusieurs chansons, avant le début de l’opéra dans l’opéra et durant l’action. C’est aussi une œuvre douce-amère, sans mièvrerie infantile, où se côtoient les notions de solidarité, d’entraide, mais aussi de cruauté et de misère.

L’opéra est créé comme prévu lors du deuxième festival d’Aldeburgh voici juste 75 ans.

Britten opte pour un petit orchestre (quatuor, deux pianos, et des percussions,) et malgré les critiques de certains qui regrettent alors que le compositeur ait renoncé à rejoindre les avant-gardistes, la partition rencontre un succès très vaste, qui se poursuivra longtemps. La vérité sort toujours de la bouche des enfants !

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Ossian, de Lesueur, était créé voici tout juste 220 ans. L’occasion de republier cet article qui lui avait été consacré voici quelques années dans nos « zappings » !
Zapping
Ecrit en quelques jours en 1909, le premier opéra d’Arnold Schoenberg était créé à Prague voici tout juste 100 ans.
Zapping