Forum Opéra

5 questions à Andreas Wolf

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Interview
20 novembre 2008

Infos sur l’œuvre

Détails

Le Festival d’Aix-en-Provence a révélé Andreas Wolf au public français, il y chantait Nanni dans la production délirante de l’Infedelta Delusa. L’année prochaine il sera l’un de six jeune chanteurs que William Christie présentera dans le cadre de son Jardin des Voix. Coup de projecteur sur la jeune basse qui monte. 

Vous avez participé à l’Académie Européenne d’Aix-en-Provence, comment une telle initiative influe-t-elle sur la carrière d’un jeune chanteur ?

L’Académie vous donne l’opportunité précieuse de collaborer avec certains des meilleurs musiciens de notre époque dans le cadre enchanteur d’Aix-en-Provence. Le résultat de cette collaboration est ensuite présentée dans le cadre de l’un des plus prestigieux festivals de la planète à un public international. Cela m’a donc permis d’évoluer sur le plan artistique et de me faire connaître plus largement. En plus de tout cela, il y a les amitiés qui se nouent, ce qui est évidemment très précieux.

Vous avez suivi les masterclasses de chanteurs célèbres tels que Fischer-Dieskau et Thomas Quasthoff. Que retient-on de la rencontre d’un maître et qu’apprend-on réellement en terme d’interprétation au cours d’une masterclass ?

Les masterclasses sont des rencontres effectivement très furtives et la question de leur utilité se pose souvent. Dans mon cas, j’avais suivi la carrière de ces deux maîtres depuis longtemps et ce qui m’intéressait, c’était de mieux comprendre comment ils en étaient arrivés à leur degré d’excellence respectifs. Pendant les masterclasses, donc, j’ai eu un apperçu de leurs méthodes. Le tout, au fond, est de savoir pourquoi on souhaite participer à ce genre d’échange, si c’est juste pour serrer la main d’un grand maître, alors je ne suis pas persuadé que cela soit grandement utile.

L’année prochaine vous participerez au Jardin des Voix de William Christie; comment avez-vous fait pour intégrer ce prestigieux projet ?

Tout le monde peut tenter sa chance, il suffit de rentrer dans les critères. Pour ma part, j’ai envoyé une candidature avec mon CV, une lettre de motivation et un disque démo. Quelques mois plus tard j’ai été convoqué à une audition pour William Christie. Je me suis donc retrouvé à Berlin à chanter quatre pièces de musique ancienne à 10h15 du matin. Après trois mois d’attente anxieuse j’ai reçu une lettre qui m’annonçait que j’avais été choisi avec cinq autre chanteurs pour la tournée 2009. J’étais évidemment très heureux et j’ai hâte de commencer le travail avec William Christie et son ensemble.

Quels chanteurs du passé consideriez-vous comme vos modèles ?

Disons que j’ai eu des modèles il y a quelques années et que j’ai tâché d’apprendre quels étaient leurs défauts et qualités afin de m’en inspirer. Nous avons déjà parlé d’eux il y a quelques instants.

Avez-vous des projets en France ?

Oui, à part le Jardin des Voix, je serai Guglielmo à l’Opéra de Toulon en Juin 2009.

 

Propos recueillis par Hélène Mante

______

Le site d’Andreas Wolf

Andreas Wolf sur Youtube

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Après Achille dans Iphigénie en Aulide au Festival d’Aix-en-Provence, Alasdair Kent aura plusieurs occasions de chanter en France la saison prochaine.
Interview
[themoneytizer id="121707-28"]