Questionnaire de Proust : Julien Behr, ténor

Par Camille De Rijck | sam 04 Décembre 2021 | Imprimer

Né à Lyon, Julien Behr est nommé « Révélation artiste lyrique » de l'ADAMI en 2009, année où il fait ses débuts au Festival d'Aix-en-Provence dans le rôle d'Orphée.


Mon meilleur souvenir dans une salle d’opéra ?
La première fois que j’ai pénétré à l’opéra Garnier, j’ai été hypnotisé par le lieu.

Mon pire souvenir dans une salle d’opéra ?
La final d’Operalia sur la scène de Covent Garden. C’était retransmis partout dans le monde. Cette odeur de compétition dans l’air. Quelle horreur!

Le livre qui a changé ma vie ?
Le Code Général des Impôts! Quand je faisait mes études de droit, spécialisé en droit des affaires. Je pense que lorsque je travaillais sur des cas pratiques, à la lecture du CGI, une petite voix me disait « non mais tu vas quand même pas faire ça si !? »

Le chanteur mort que je voudrais ramener à la vie pour chanter avec ?
Johnny !! Un duo dans un stade en folie.

Mon plus grand moment de grâce dans un musée ?
Musée d’Orsay, à chaque fois que je vais voir l’étage des impressionnistes.

La ville où je me sens chez moi ?
Chez moi ! À Lyon

La ville qui m’angoisse ?
Paris ! Je l’aime autant qu’elle m’oppresse.

Ce qui, dans mon pays, me rend le plus fier ?
L’art de vivre. Les terrasses, les déjeuners sans fin, l’amour dans l’amitié...ce sens accru qu’on peut avoir de profiter a fonds de la vie !

Le metteur en scène dont je me sens le plus proche ?
C’est dur à dire...on parle de personnes hautes en couleur souvent et avec une singularité forte. Je dirais Michel Fau. J’ai aimé le travail d’acteur avec lui et je l’admire en tant que tel.

Mon pire souvenir avec un chef ?
Heu là, c’est pas sympa ! Je ne suis pas dans un domaine d’activité où on peut se permettre d’avoir des ennemis. Je vais évoquer le souvenir d’une Missa solemnis de Beethoven avec JC Spinosi (puisque lui-même a parlé de ce souvenir à la radio). Il y a une fugue très difficile pour tout le monde au milieu de l’œuvre...et on s’est perdu. Le pire cauchemar d’un musicien ! Un faux départ, et tout part en sucette. Personne n’était ensemble, seules les contrebasses avaient suivi. Ça a duré peut être une minute. Mais une minute de cacophonie où chœur, orchestre et solistes tentaient de jouer/chanter sa partie au bon moment, mais sans succès. Je vois encore les gouttes de sueur associées à un sourire sur le visage de Jean-Christophe.

Si j’étais une symphonie ?
Pastorale de Beethoven. Simple, efficace, proche de la nature.

Et une sonate ?
Impromptu de Schubert Op.90 numéro 3. L’essence de la pureté !

Et un quatuor à cordes ?
Je suis pas trop quatuor à cordes.

Si je devais chanter à mes propres funérailles, quel serait le dernier extrait ?
« Le temps ne fait rien à l’affaire » (quand on est con, on est con) Brassens

Le chanteur du passé qui me rend fou ?
Ray Charles

Le chanteur du présent qui me rend fou ?
Ludovic Tézier

Si j’étais un personnage de Harry Potter ?
Ben Harry Potter pardi! Je suis ténor je vous rappelle

Le compositeur auquel j’ai envie de dire « mon cher, ta musique n’est pas pour moi » ?
Oula !!! Rossini.

Si l’étais un Lied ou une Mélodie.
Phidylé de Duparc. Lyrisme et naturalisme.

Mon pire souvenir historique des 30 dernières années.
Les attentats à paris du 13 novembre 2015

Le rôle que je ne chanterai plus jamais.
Je crois ne pas avoir fait de rôle sur scène à regret. Les choses se sont enchaînées naturellement.

Ma devise
« Deviens ce que tu es » Nietzsche

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.