Portrait de Bruno Kele-Baujard

Bercé par la musique dès sa plus tendre enfance, Bruno Kele-Baujard grandit au sein d’un entourage culturel franco-hongrois d’une richesse exceptionnelle. Il s’initie très jeune à la musique auprès notamment d’Ilonka et Péter Eötvös, György Ligeti, Márta et György Kurtág… Fortement influencé par sa tante Judit Kele (célèbre réalisatrice de films documentaires et mélomane avertie) qu’il accompagne souvent au concert, il découvre très tôt les grandes œuvres du répertoire. Il aborde sa formation par le piano et le chant grâce à la méthode Kodály et intègre les Petits Chanteurs de Saint-Louis de Paris sous la direction d’Ariel Alonso. Véritable touche-à-tout, il apprend également le saxophone et le violon. Au Conservatoire Royal de Bruxelles, il étudie auprès de Marcel Vanaud et Stephan Van Dyck. Bruno travaille la direction d’ensemble avec Ariel Alonso et bénéficie de l’enseignement de Péter Eötvös, Gregory Vajda et Helmuth Rilling. ​ En 2014, il crée l’ensemble ZENE dont il assure depuis la direction artistique.

Ses articles

Nous partons aujourd'hui à la découverte d'une oeuvre que peu connaissent, et pour cause, il s'agirait du seul oratorio ou "action sacrée" composé par un jeune Mozart, encore sur les routes d'Europe avec son père. « Que faisiez-vous à quinze ans ? » Nous, je ne sais pas. Christophe Rousset non plus...
Episode de podcast - 12/10/2020 - Betulia Liberata - Mozart - Christophe Rousset - Aparté