17/05 - Marc Mauilllon, atypique comme toujours

Par Laure Bertoli | jeu 17 Mai 2012 | Imprimer

En quelques années, le jeune baryton français Marc Mauillon a su imposer sa personnalité dans le milieu lyrique, et surtout une façon de chanter qui n’appartient qu’à lui, mise au service du répertoire ancien, de Machaut à Lully, ou moderne, de Ravel à Dusapin. Il lui restait à aborder les terres du XIXe siècle, et c’est maintenant chose faite, avec le récital qu’il donnait mardi 15 mai à l’auditorium du Musée d’Orsay. Conçu autour de Debussy, le programme associait compositeurs français et germaniques, avec tout d’abord quatre mélodies de Chausson baignant dans un délétère climat symboliste. De Debussy, Marc Mauillon retient des œuvres rares, sur des textes du compositeur lui-même : deux des quatre Proses lyriques de 1892-93, généralement défendues par des voix féminines, et les deux Nuits blanches de 1898 (dont la création tardive, assurée par François Le Roux, n’eut lieu qu’en 1991). Magnifiquement accompagné par l’excellente Anne Le Bozec, le baryton convainc pleinement dans ces œuvres au wagnérisme condensé, qui le forcent à sortir de sa réserve et à chanter à pleine voix, ce qu’on le sent parfois réticent à faire. Après les Français viennent Schoenberg, Pfitzner et Richard Strauss : des raretés, là encore, qu’on est heureux d’entendre interpréter avec autant de sensibilité, ce bouquet de lieder se terminant sur l’inévitable Ständchen, brillamment exécuté. En bis, retour à la France et au debussysme, avec « L’Adieu en barque » de Caplet (1919). Fort peu de vibrato dans tout cela, un timbre qui hésite entre celui de ténor et une tessiture plus grave : pour en savoir plus sur l’énigme Marc Mauillon, on lira prochainement ici une interview de ce chanteur atypique. [LB]
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager