Aida à Salzbourg, premiers échos

Par Christophe Rizoud | lun 07 Août 2017 | Imprimer

Messieurs les Autrichiens, tirez les premiers ! Il revient au webzine autrichien kurier.at d’ouvrir la longue liste des comptes rendus à venir de la très attendue Aida de Salzbourg. Pour le critique musical Gert Korentschnig, la direction de Riccardo Muti se régale des possibilités offertes par le magnifique Orchestre philharmonique de Vienne avec une approche chambriste, de nombreuses nuances de couleurs mais au détriment d’une vision d’ensemble. Mise en scène décevante de Shirin Neshat. Franceso Meli est un Radamès très doux dont les premiers atouts sont le phrasé et la prononciation de l’italien. En Amneris, Ekaterina Semenchuk progresse d'acte en acte et Luca Salsi est un Amonasro jugé « vocalement chic ». Et Anna Netrebko ? Idéale si l’on en croit notre confrère, « comme si elle avait toujours chanté le rôle » : aigus clairs et expressifs, graves envoutants, dramatique puis de nouveau magnifiquement lyrique. Le tout résumé en une seule équation : Aida = Anna. Pour rappel, retransmission le samedi 12 août sur Arte à 21h.