Ajaccio n'a pas oublié Massenet

Par Laurent Bury | dim 07 Août 2016 | Imprimer

Après une première étape au Musée des Beaux-arts de Bordeaux de février à mai, l’exposition « Bacchanales modernes ! » s’est installée au Musée Fesch d’Ajaccio, jusqu’au 3 octobre. Sous-titrée « Le nu, l’ivresse et la danse dans l’art français du XIXe siècle », cette manifestation pluridisciplinaire inclut nécessairement quelques pièces renvoyant au monde de l’opéra : études de Carpeaux, de Baudry et de Clairin respectivement pour la façade, le foyer et la rotonde du glacier au Palais Garnier, esquisses de Bourdelle pour le Théâtre des Champs-Elysées, évocation de la Bacchanale de Tannhäuser par Fantin-Latour... On y remarque aussi quelques dessins liés à des œuvres lyriques devenues plus rares : une tenue de bacchante pour Herculanum de Félicien David (qui va renaître scéniquement à Wexford dans quelques mois), mais aussi et surtout – et uniquement à Ajaccio – les dessins du costumier Emile-Joseph Pinchon pour Bacchus de Massenet en 1909, conservés à la Bibliothèque Nationale. A Bordeaux, on avait assez logiquement préféré évoquer Bacchus triomphant, vaste spectacle de plein air monté la même année sur la place des Quinconces, avec dans le rôle-titre celui qui avait également porté l’opéra maudit de Massenet (le seul à ne pas avoir encore été ressuscité), le ténor Lucien Muratore.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.