Allez les Girondins lyriques de Bordeaux !

Par Christophe Rizoud | ven 24 Mai 2019 | Imprimer

Coïncidence, terre d’accueil ou sol fertile, Bordeaux peut s’enorgueillir de compter en ses murs une équipe de chanteurs lyriques parmi les plus en vue aujourd’hui. Réunis en collectif par l’un d’entre eux, –Thomas Dolié –, Aude Extrémo, Julie Pasturaud, Géraldine Chauvet, Gaelle Flores, Stanislas de Barbeyrac, Sebastien Guèze, Florian Sempey, et David Bizic lancent pour première initiative en juin prochain à La Machine à Musique - Lignerolles (13 Rue Parlement Sainte-Catherine, 33000 Bordeaux) un festival d’un nouveau genre. Sous le nom de « L’Atelier du chanteur », il s’agit d’inviter le public, chaque samedi de 18h à 20h, à pénétrer dans le laboratoire de l’interprétation. Un programme d’une quinzaine de minutes – mélodie ou opéra – est présenté une première fois, puis répété durant une bonne heure, et enfin repris dans son intégralité à l’issue de cette séance de répétition pour que chacun puisse apprécier la progression de l’interprétation et l’évolution de sa propre écoute. « Nous essaierons de partager avec le public la réalité de notre travail d’interprète, notre amour pour ces œuvres, ce que nous essayons d’y exprimer et de quelle manière, afin de les rendre perceptibles et compréhensibles pour un public averti ou non. », explique Thomas Dolié, dont un album Schubert (Schwanengesang) enregistré avec le pianiste Olivier Godin, à Montréal, sur un piano Erard de 1859, vient de paraître chez Klarthe. Il revient au baryton d’ouvrir le bal le 8 juin avec un programme de mélodies françaises romantiques suivi le 15 par Gaelle Flores (Debussy), le 22 par Aude Extrémo (Frauenliebe und Leben), le 27 par Stanislas de Barbeyrac (Lieder eines fahrenden Gesellen de Mahler) et le 6 juillet par Sebastien Guèze (programme non communiqué). Entrée libre sans réservation préalable. Plus d’informations sur la page Facebook de L’Atelier du Chanteur.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.