Avec Quadrophenia, le rock veut se la jouer classique

Par Christophe Rizoud | lun 08 Juin 2015 | Imprimer

En 1973, le groupe de rock britannique, The Who, sortait Quadrophenia, un album entièrement composé par Pete Townshend dont l’enchainement des titres basé sur une trame narrative – l’histoire d'un jeune mod nommé Jimmy en proie à des problèmes existentiels – autorisait l’appellation d’opéra-rock. Quarante ans après, le compositeur entreprend un enregistrement « classique » de cet album avec l’aide du Royal Philharmonic Orchestra et du London Oriana Choir dirigés par Robert Ziegler, dans une orchestration réalisée par Rachel Fuller et Martin Batchelar. Le ténor Alfie Boe, connu pour son interprétation de Jean Valjean dans la comédie musicale Les Misérables mais aussi d’Ernesto dans Don Pasquale, chante le rôle de Jimmy à la place de Roger Daltrey, membre fondateur des Who écarté du projet. Nous ne sommes évidemment pas les mieux placés pour traiter du sujet mais à l’écoute de ce déferlement héroïque de décibels glapi sur des accords sommaires, il nous parait y avoir plus de rock – au sens d’énergie rythmique – dans une seule aria de Vivaldi que dans les 17 titres qui composent cette resucée lyrique d’un album censément mythique. Sortie en France aujourd'hui 8 juin.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager