Blanchard sort de l'ombre à Montpellier

Par Yvan Beuvard | sam 30 Juillet 2016 | Imprimer

Souvent associé au chœur Les Eléments de Joël Suhubiette, Jean-Marc Andrieu et son ensemble Les Passions  défrichent infatigablement le répertoire baroque méridional depuis trente ans. On leur devait déjà un splendide enregistrement du Requiem de Gilles (2013, chez Ligia).  Cet anniversaire est l’occasion de l’exhumation de grands motets d’Antoine (dit Esprit) Blanchard (1696-1770), réalisés par ses soins. Pour des raisons qu’on a peine à imaginer, alors que ce répertoire a fait l’objet de nombre de productions de haut vol, il a laissé dans l’ombre l’un de ses ultimes et plus beaux fleurons. Musique « savante » dira-t-on à sa mort. Cela est juste, mais cette science accomplie n’est jamais pédante ni bavarde, toujours au service d’une expression dramatique animée, colorée. Ayant très tôt intégré les pratiques lyriques du temps et l’écriture instrumentale que popularisait la sinfonie, ses motets sont d’une fraîcheur et d’une force originales et authentiques. Le Magnificat et le De profundis sonnent juste, les thèmes sont bien dessinés, avec des rythmes souples. L’ In exitu Israel, le plus ample, est aussi le plus dramatique, une œuvre majeure par sa variété et sa force, avec des contrastes  accentués, et de superbes chœurs.

La réalisation se situe au plus haut niveau, et soutient aisément la comparaison avec les meilleurs ensembles. L’orchestre est d’une excellente tenue, agile, dynamique, restituant avec bonheur ce qui donne à cette musique sa réelle originalité. Le chœur, lui aussi familier de ce répertoire, est exemplaire de tenue, de projection, d’articulation (avec – évidemment – la prononciation française du latin). La direction très engagée, attentive, excelle à animer cette musique, à modeler le son et les équilibres, à lui rendre ses accents. Les solistes, tous spécialistes de cette musique française baroque, ne déméritent jamais. Diffusé en direct sur France MusIque, le concert est enregistré, et le CD est attendu avec impatience pour renouveler ce moment de grâce et d’émotions partagées.

Antoine-Esprit Blanchard, trois grands motets (Magnificat, De profundis, In exitu Israel), Anne Magouët, Cécile Dibon-Lafarge, François-Nicolas Geslot, Bruno Boterf, Alain Buet, chœur de chambre Les Éléments, Les Passions, Orchestre Baroque de Montauban, Direction musicale : Jean-Marc Andrieu. Montpellier, Festival Radio France Montpellier Occitanie, Opéra-Comédie, 25 juillet 2016, 20h

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.