Bordeaux 2022-23 : s'ouvrir à un certain monde

Par Christophe Rizoud | jeu 09 Juin 2022 | Imprimer

Que l’opéra soit politique, nul n’en doutera plus à la lecture du programme de la saison 2022-23 de l’Opéra national de Bordeaux. « Tous ensemble, tous engagés », titre tel un slogan Pierre Hurmic, le maire de  la ville, avant qu’Emmanuel Hondré, le successeur de Marc Minkowski à la tête de l’institution, appelle l’opéra à s’ouvrir au monde, dans « un mouvement plus général de parité, de diversité, de solidarité et de conscience écologique ».

Comment ne pas applaudir ce discours vertueux qui se traduit par un certain nombre d’initiatives louables, la première d’entre elle étant la création d’un abonnement « jeunes » (moins de 28 ans) de 5 spectacles minimum au tarif de 10€ la place (dans la limite des quotas disponibles).

S’ouvrir au monde, c’est développer la présence et les actions hors-les-murs ; c’est aller vers plus d’écoresponsabilité, avec une nouvelle production conçue dans une démarche écologique et durable (comprendre l’usage de matériaux recyclés) – le Requiem de Mozart mis en scène par Stéphane Braunschweig – ainsi que des travaux de réduction énergétique dans le Grand-Théâtre (raison pour laquelle la saison lyrique ne débute qu’en novembre) ; c’est élargir la programmation à la pop, au jazz et aux musiques du monde, (en toute logique) ; c’est en même temps agiter les branches d’un certain de nombre de marronniers – les nouveaux publics (au pluriel), l’Education Artistique et Culturelle (en majuscules) – dans une novlangue pas toujours évidente à déchiffrer (que signifie « devenir un véritable établissement ressources pour les associations locales et le tissu artistique culturel régional » ?).

S’ouvrir au monde, c’est également – et c’est moins drôle – réduire la programmation lyrique à trois grands titres (contre six ou sept auparavant) qui semblent davantage émaner de la mandature précédente qu’initier une véritable direction artistique  : Madame Butterfly, du 10 au 21 novembre, dirigée par Paul Daniel dans une mise en scène de Yoshi Oïda importée de l’Opéra de Göteborg avec Karah Son dans le rôle-titre ; la version française de La Favorite du 4 au 14 mars, nouvelle production confiée à Valentina Carrasco avec une distribution au rayonnement (inter)national – Paolo Olmi, Varduhi Abramyan, Pene Pati, Florian Sempey – et la reprise de Dialogues des Carmélites selon Mireille Delusnch, du 2 au 11 juin, avec là aussi une belle distribution – Emmanuel Villaume, Anne-Catherine Gillet, Patrizia Ciofi, Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, Thomas Bettinger, etc.

Le Requiem de Mozart mentionné plus haut, Alcina de haut vol mais en version de concert (Marc Minkowski, Magdalena Kozena, Erin Morley, Anna Bonitatibus…), Une Cenerentola, opéra participatif d’après Rossini étrenné auparavant par le Théâtre des Champs-Elysées, Didon et Enée « revisited » par et pour une nouvelle Académie de jeunes artistes accueillis un an en résidence, Jungle Book de Bob Wilson, OLNI (objet lyrique non identifié) créé au Théâtre de la Ville-Paris en 2021, plus une poignée de récitals (Benjamin Bernheim, Sabine Devieilhe, Véronique Gens, Ekaterina Semenchuk,…), tentent d’étoffer le volet lyrique d’une nouvelle saison qui à se vouloir « l’affaire de tous » prend le risque d’oublier l’amateur d’opéra.

Informations et ouverture des réservations à compter du 14 juin sur opera-bordeaux.com.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager