Forum Opéra

« Casse-toi, pauvre con », dira Carmen à Don José ?

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
19 novembre 2012
« Casse-toi, pauvre con », dira Carmen à Don José ?

Infos sur l’œuvre

Détails

A l’Opéra de Paris, la grande affaire de cette fin d’année est évidemment la nouvelle production de Carmen, la troisième depuis qu’existe l’Opéra Bastille, après la très éphémère mise en scène de José-Luis Gomez, et celle d’Alfredo Arias, créée en 1997 et reprise presque tous les ans jusqu’en 2002. On sait que les dialogues parlés y seront conservés (attention aux distributions internationales qui ne manqueront pas de s’y succéder !), mais des dialogues « adaptés » par Marion Bernède, collaboratrice du metteur en scène Yves Beaunesne. Celui-ci explique sur le site de l’OnP qu’il a voulu « aller à l’essentiel », « offrir de l’épaisseur aux rôles » et – c’est là qu’on craint le pire – « se rapprocher d’une Espagne proche de nous – en gros, l’époque de la movida ». Faut-il donc s’attendre à ce que cette Carmen ait les mêmes écarts de langage que la Médée de Warlikowski, ou que la Fille du régiment de Laurent Pelly, qui adressait à Sulpice un retentissant mot de Cambronne ? Réponse à partir du 4 décembre. [Laurent Bury]

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Se ressourcer et se rassasier de musique à Vézelay
Brève
[themoneytizer id="121707-28"]