Création de la Fondation Insula orchestra – Laurence Equilbey

Par La Rédaction | mer 10 Février 2021 | Imprimer

Laurence Equilbey, fondatrice d'⁦‪Insula Orchestra⁩ et le chancelier de l’Institut de France, Xavier Darcos, ont signé le 3 février 2021 la convention de création de la Fondation Insula orchestra – Laurence Equilbey qui a pour but de favoriser l’inclusion des publics éloignés de la culture, la transmission et l’insertion professionnelle. (voir communiqué ci-dessous). 


Une fondation pour promouvoir l'innovation artistique et pédagogique

La Fondation Insula orchestra – Laurence Equilbey a pour but de favoriser l’inclusion des publics éloignés de la culture, la transmission et l’insertion professionnelle. Elle soutient également le partage des ressources qu’elles soient scientifiques, musicales ou pédagogiques et œuvre pour l’innovation artistique, notamment à travers la technologie numérique.

Ces missions sont au cœur du projet d’Insula orchestra.

Depuis sa création, Insula orchestra a développé un projet éducatif et citoyen, véritable socle de son identité.

La transmission en est un engagement central : elle est la clé du développement des publics de demain et contribue à la construction des plus jeunes.

L’Humanisme est l’une de ses valeurs. Les actions en faveur de l’inclusion des publics éloignés sont devenues des points incontournables du projet général. Parallèlement, le partage des ressources est devenu un impératif, au fur et à mesure de son développement artistique.

Profondément ancré dans son époque, Insula orchestra fait le choix de confronter les écritures scéniques les plus innovantes de notre temps à la musique classique et romantique. Son projet, volontaire et hospitalier, cherche la vibration entre les siècles et souhaite participer aux débats et enjeux contemporains.

Accompagné dès sa naissance par le Département des Hauts-de-Seine, Insula orchestra bénéficie d’un écrin exceptionnel à La Seine Musicale pour épanouir un projet exigeant, engagé et ouvert, à destination de tous les publics.
 
« La transmission et l’accès à la musique ont toujours été au cœur de mon projet musical. J’accorde beaucoup d’importance à la jeunesse et au partage : ce que j’ai appris, j’ai envie de le transmettre, et je reste persuadée qu’une œuvre peut inspirer la société, changer le cours d’une vie. »
Laurence Equilbey, directrice artistique et musicale d'Insula orchestra
  
La Fondation Insula orchestra – Laurence Equilbey a pour but de :

  • favoriser la transmission et l’insertion professionnelle (accueil d’étudiants et d'académiciens, mise en situation professionnelle, programmation de jeunes artistes, attribution de prix ou des bourses…) ;
  • favoriser l’inclusion des publics défavorisés et éloignés de la culture (création de plateforme et programme ambitieux d’éducation artistique et culturelle en milieu scolaire prioritaire et associatif, projets de créations participatives, accueil primo-arrivants.…) ;
  • favoriser le partage des ressources scientifiques, musicales et pédagogiques, dans le but de soutenir les pratiques ;
  • favoriser l'innovation dans la démarche artistique et pédagogique, afin d’inclure la jeunesse et d’élargir les publics notamment grâce à la création de productions scéniques pluridisciplinaires ;
  • diffuser l’art à travers les nouvelles technologies, notamment numériques, dans un souci de partage au plus grand nombre (programme numérique ambitieux avec notamment web-séries, streaming, BD, projets 360°, flashmob, clips artistiques…).

Créé en 1795, l’Institut de France a pour mission d'offrir aux cinq académies (française, inscriptions et belles-lettres, sciences, beaux-arts, sciences morales et politiques) un cadre harmonieux pour travailler au perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif. Grand mécène, il encourage la recherche et soutient la création à travers la remise de prix, de bourses et de subventions (plus de 23 millions d’euros distribués chaque année par le biais de ses fondations abritées).

Placé sous la protection du président de la République, il est également le gardien d’un important patrimoine, à commencer par le Palais du quai de Conti, quatre bibliothèques dont la bibliothèque Mazarine, ou encore de nombreuses demeures et collections qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXe siècle. Parmi elles se trouvent le château de Chantilly, le Domaine de Chaalis, le musée Jacquemart-André, le château de Langeais, le manoir de Kerazan ou encore la villa Kérylos.
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.