Décès de l’autre Tagliavini

Par Placido Carrerotti | ven 27 Août 2010 | Imprimer
Les lyricomanes amateurs de vieilles cires connaissent bien sûr l’immense Ferruccio Tagliavini qui fut, dans les années 40 et 50 l’un des plus magnifiques ténors lyriques italiens. Beaucoup moins ont entendu parler de son homonyme, Franco Tagliavini, qui vient de disparaitre alors qu’il avait pris sa retraite dans sa ville natale de Novellara. La carrière de ce ténor offre pourtant quelques pépites : il est aux côtés de Pilar Lorengar et de Fiorenza Cossotto dans la rare Olimpia de Spontini en 1966, Pollione face à Joan Sutherland et Marilyn Horne en 1967 à Londres, Macduff dans le légendaire Macbeth de la Scala en 1975 (sous la direction de Claudio Abbado), Enzo Grimaldo pour la Gioconda de Leonie Rysanek(Berlin 1974), Leicester face à la Maria Stuarda de Montserrat Caballé (en 1979 à Munich, avec Brigitte Fassbaender), etc. On trouve encore sa trace plus tardivement, en Alfredo par exemple, aux côtés de la Violetta de Julia Varady et du Germont de Leo Nucci (Berlin 1984). Malgré ces belles références, Franco Tagliavini restera un oublié du chant, sans doute parce que ses moyens en faisait alors un ténor de second choix par rapport à ses rivaux (Pavarotti, Domingo, Carreras, Bergonzi et bien d’autres). On peut le retrouver sur You Tube face à l’Adrienne Lecouvreur de Raina Kabaivanska. [PC]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager