Décès de Pierre Cardin

Par Jean Michel Pennetier | mer 30 Décembre 2020 | Imprimer

Le couturier français d'origine italienne est décédé le 29 décembre 2020, à l'âge de 98 ans, à l'Hôpital Américain de Neuilly. Véritable touche-à-tout (et excellent homme d'affaires), Pierre Cardin était également mécène et collectionneur. Il rachète ainsi le restaurant Maxim's en 1981 (et le tient à bout de bras), pour que l'ancienne adresse prestigieuse ne tombe dans l'escarcelle de fonds d'investissements. Il y installe, dans les années 2000, son musée art-nouveau et une salle de spectacle. En 2001, Cardin achète le château du marquis de Sade, à Lacoste, dont il entreprend la réhabilitation. Il achète et restaure également une quarantaine de maisons dans le village, ainsi qu'une dizaine de boutiques. Le village se transforme un peu en musée, façon Disneyland du Lubéron, Cardin déclarant vouloir en faire un « Saint-Tropez local de la culture » : scénario bien classique,une partie des habitants s'en offusque, l'autre s'en réjouit. Il créée le Festival de Lacoste, dédié aux arts du spectacle, dans les ruines et une carrière attenante du château, aménagée en plein air. La direction artistique est initialement assurée par Ève Ruggieri. Certes, le festival n'a que les moyens que le couturier lui donne : côté lyrique, on n'y propose pas de grands spectacles à subventions perdues, mais plutôt des récitals (Sonya Yoncheva (2017), Jakub Józef Orliński (2018), Jonas Kaufmann (2016), Natalie Dessay (2014), Juan Diego Flórez (2008), Angela Gheorghiu (2007), Roberto Alagna (2006), Teresa Berganza (2005), Inva Mula et Rolando Villazon (2004), Renée Fleming (2003), June Anderson (2002)... ), et aussi quelques oeuvres complètes : le Requiem de Mozart (2017 & 2003), Iolanta (2014), Don Giovanni (2012 : Cardin en dessine les costumes, et 2002), The Fairy Queen (2011), La Belle Hélène (2010), Il Barbiere di Sivigla (2009), Rigoletto (2008 : on y découvre le jeune Paolo Fanale), Carmen (2007), La Traviata (2006), Die Entführung aus dem Serail (2005), Die Zauberflöte (2004), Le Nozze di Figaro (2003), Il Viaggio a Reims (2002), Hercules (2001)... C'est peut-etre peu de choses chaque année, mais cela finit par faire beaucoup au bout de 20 ans ! Surtout que le festival propose aussi du théâtre, de la comédie musicale, de la danse, de la variétés, etc. En 1970, il obtient la concession de l'ancien Theâtre des Ambassadeurs, qui devient l'Espace Pierre Cardin. A Théoule-sur-mer, il construit le Théâtre de la mer, près du Palais Bulles (qu'il possède mais dont il n'a pas créé le dessin comme on le dit parfois). Membre de l'Académie des beaux-arts où il avait été élu en février 1992 au fauteuil de Pierre Dux, Pierre Cardin fonde également, en 1993, cinq prix annuels, décernés à un peintre, un sculpteur, un architecte, un graveur et un compositeur sur proposition de chacune des sections concernées de l’Académie. Le chef d'orchestre Jérémie Rhorer, également compositeur, en fut lauréat en 2004.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.