Forum Opéra

Dominique Meyer présente la prochaine saison de la Scala de Milan

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
16 septembre 2023

Infos sur l’œuvre

Détails

Comme chaque rentrée, le surintendant de la Scala de Milan fait la tournée des ambassades italiennes pour en présenter la nouvelle saison. Le 12 septembre, Dominique Meyer était donc à Paris, avec tout d’abord de bonnes nouvelles à annoncer sur « la santé florissante » de l’institution qu’il dirige. Le très bon taux de remplissage de la salle a permis des recettes de billetterie record (35 millions d’euros), auxquelles s’ajoutent un sponsoring particulièrement actif (le surintendant souligne que « les soutiens de la Scala ne [leur] ont jamais fait défaut, même lorsqu’ils souffraient eux-mêmes de la crise Covid ») et des aides gouvernementales (« le gouvernement a voulu aider les théâtres en difficulté, mais je leur ai fait observer qu’il n’y avait pas de raison de pénaliser les bons élèves, et nous avons eu droit également à une part de cette aide », se félicite-t-il). Cette solidité économique a permis de mener à bien des projets ambitieux : programme d’économies d’énergies, informatisation des services, amélioration de l’acoustique et inauguration d’une nouvelle conque pour les concerts symphoniques. Plus emblématiques encore, les travaux sur le bâtiment situé à l’arrière du théâtre sont presque achevés : ils offriront à la Scala une salle de répétition pour l’orchestre et permettront d’abriter, dès l’automne, un certain nombre de services administratifs, jusqu’alors hébergés dans une autre partie de la ville. Un autre chantier, numérique celui-ci, a permis de développer La Scala TV, plateforme de streaming permettant, en partenariat avec la Rai, de suivre de chez soi les grands temps forts de la saison, mais aussi de retrouver en vidéo quelques spectacles historiques, tels que l’Otello dirigé par Kleiber ou le Macbeth d’Abbado et Strehler.

C’est donc une maison confiante en elle-même qui ouvrira, comme de bien entendu le 7 décembre prochain, sa prochaine saison. Pour l’occasion, c’est Verdi et son Don Carlo (version en quatre actes), qui seront à l’honneur. Riccardo Chailly y dirigera notamment Francesco Meli, Anna Netrebko, Elina Garanca, René Pape, Luca Salsi. Verdi, toujours, avec un nouveau Simon Boccanegra où Lorenzo Viotti et Daniele Abbado se mesureront au souvenir d’un autre Abbado, Claudio, qui dirigea en ces lieux une production légendaire signée Giorgio Strehler. Ce dernier sera présent à travers son compositeur fétiche, Mozart, et une reprise de son Enlèvement au Sérail, tandis que Daniel Harding, futur directeur musical de l’Accademia di Santa Cecilia à Rome, commémorera le centenaire de la disparition de Puccini avec une Turandot luxueuse (Netrebko et Alagna au casting). L’opéra français sera représenté par la Médée de Cherubini (avec Sonya Yoncheva, Stanislas de Barbeyrac et Nahuel Di Pierro), le Guillaume Tell de Rossini (direction Michele Mariotti, Michele Pertusi, Marina Rebeka et Dmitry Korchak en têtes d’affiche) et le Werther de Massenet (Alain Altinoglu y dirigera Benjamin Bernheim, Victoria Karkacheva et Jean-Sébastien Bou), les amateurs de découvertes baroques pourront entendre Stéphanie d’Oustrac dans, L’Orontea, rare dramma per musica d’Antonio Cesti, avant que l’automne 2024 mette à l’honneur l’opéra allemand : Kirill Petrenko fera ses débuts dans la fosse milanaise en dirigeant le Chevalier à la Rose de Richard Strauss, tandis que l’Or du Rhin de Wagner donnera le top départ d’un nouveau Ring, mis en scène par David McVicar et dirigé par Christian Thielemann.

Du côté des concerts, outre le directeur musical Riccardo Chailly, une pléiade de baguettes prestigieuses (Metzmacher, Harding, Gatti,…) se succèderont à la tête d’une formation toujours considérée comme l’une des plus prestigieuses d’Italie, même si c’est à la tête de l’Orchestre de Chicago que Riccardo Muti reviendra fouler les planches de son ancienne maison, avec laquelle il fut longtemps en délicatesse. En point d’orgue, une soirée hommage à Puccini réunira Chailly, Anna Netrebko et Jonas Kaufmann le 29 novembre 2024, cent ans jour pour jour après la disparition du compositeur. Si Dominique Meyer affirme ne pas aimer les anniversaires, il ne les célèbre pas moins avec faste.

Tous les détails sur le site de la Scala de Milan

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Brève
[themoneytizer id="121707-28"]