Du rififi à Parme

Par Maurice Salles | lun 18 Octobre 2010 | Imprimer
Depuis deux semaines les couteaux sont tirés à Parme, non entre charcutiers pour couper du jambon mais entre passionnés qui s’affrontent autour de l’édition 2010 du festival Verdi, dont la direction proclame l’excellence et la haute tenue philologique. Affirmations remises en cause par les loggionisti qui ont bruyamment contesté certains interprètes et les versions retenues pour Il Trovatore et I Vespri Siciliani, à la suite de quoi certains notables les ont publiquement traités d’ignorants sans éducation. Depuis la presse locale et internet bouillonnent de communiqués, lettres ouvertes, droits de réponse, certificats médicaux, et des personnalités de premier plan, comme Michele Pertusi, descendent dans l’arène sans langue de bois. Ce qui pourrait n’être qu’un épisode à la Clochemerle est en fait symptomatique de la crise du monde lyrique italien où les choix et les compétences des responsables d’institutions se voient de plus en plus ouvertement contestés, à l’heure où certains théâtres vont être déclarés en faillite sans que leurs gestionnaires soient inquiétés. [MS]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager