Edwin Crossley-Mercer et Michael Linton, un couple qui dure

Par Laurent Bury | ven 12 Février 2016 | Imprimer

Récemment Brander dans La Damnation de Faust à l’Opéra Bastille, le baryton franco-britannique Edwin Crossley-Mercer sera bientôt le comte des Noces à Bari, puis Lescaut de Manon à Dallas. Mais à côté de ses rôles sur les planches, il cultive aussi un vif intérêt pour la mélodie, notamment sous ses formes les plus contemporaines. Nous avions salué il y a quelque temps son enregistrement des Carmina Catulli de Michael Linton : il interprètera bientôt une autre œuvre de ce compositeur américain, sur des textes d’Oscar Wilde, en relation avec la série de master-classes qu’il donnera lors de l’Art Song Festival de Cleveland, du 23 au 28 mai prochain. Et on annonce que dans un avenir proche, il créera un nouveau cycle de mélodies de Linton sur des poèmes de Cody Franchetti, composé à l’été 2015. Michael Linton a déjà mis en musique un premier recueil de sept textes de ce poète, mais pour ténor, qu'on peut écouter et regarder sur viméo dans une version associant lecture de la partition et audition de son exécution.

 

 

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.