Forum Opéra

Elsa Dreisig : miroirs, gentils miroirs

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
30 août 2018
Elsa Dreisig : miroirs, gentils miroirs

Infos sur l’œuvre

Détails

On en sait un peu plus sur le programme* du premier album chez Erato d’Elsa Dreisig intitulé Miroirs (voir brève du 31 mai dernier). Comme le laissait supposer un tel titre, Marguerite dans Faust de Gounod et Thais de Massenet figurent en bonne place mais l’idée est davantage la mise en regard d’un même personnage par deux compositeurs : Manon de Massenet et de Puccini ; Juliette de Gounod et celle inédite de Daniel Steibelt (1765-1823) ; Rosina de Rossini (Il barbiere di Siviglia) et de Mozart (Le nozze di Figaro) ; Salomé de Massenet (Hérodiade) et de  Richard Strauss, chantée en français. Michael Schønwandt dirige l’Orchestre de Montpellier Occitanie. Une partie de ce programme sera donnée en concert le 11 octobre à Montpellier et le 13 au Théâtre des Champs-Elysées dans le cadre des Grandes Voix. L’actualité discographique de la soprano franco-danoise ne s’arrête pas là puisque d’autres projets sont envisagés, dont une participation au nouveau disque du jeune guitariste Thibaut Garcia (Bachianas brasileiras n° 5 et Ave Maria de Gounod). Sortie annoncée le 5 octobre.

* Gounod : Faust, « Les grands seigneurs … Ah ! Je ris de me voir si belle »
Massenet : Thais, « Manon « Ah je suis seule… Dis-moi que je suis belle »
Gounod : Roméo et Juliette, « Dieu !… Quel frisson… / Viens ! ô liqueur mystérieuse »
Steibelt : Roméo et Juliette,  « Je vais donc usurper les droits de la nature »
Massenet : Hérodiade, « Celui dont la parole efface… Il est doux, il est bon »
R. Strauss : Salomé, scène finale « Ah! Tu n’as pas voulu… »
Massenet : Manon, « Allons, il le faut !… Adieu notre petite table »
Puccini : Manon Lescaut, « In quelle trine morbide »
Rossini : Il barbiere di Siviglia, « Un voce poco fa »
Mozart, Le Nozze di Figaro, « Porgi amor »

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
Elsa Dreisig © Simon Fowler

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Pour le plaisir
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Des grandes voix dans un joyau du gothique rayonnant…
Brève