Emiliano Gonzalez Toro, « ténor, gentilhomme et assassin »

Par Laurent Bury | mer 25 Mars 2020 | Imprimer

Non, Emiliano Gonzalez Toro n'a commis aucun crime et ne prévoit d'en commettre aucun. Simplement, pour Soleil noir, son nouveau disque où il chante et dirige l'ensemble I Gemelli,  le ténor suisse d'origine chilienne a choisi de rendre hommage à la figure de Francesco Rasi (1574-1621). En 1600, à Florence, cet élève de Caccini participa à la création de l'Euridice de Jacopo Peri. Il fut aussi d'être le premier Orfeo de Monteverdi, en 1607, à Mantoue. Autrement dit, il fut l'un des premiers chanteurs d'opéra au monde, ce qui lui valut également d'être Apollon dans la Dafne de Marco da Gagliano. Mais il préféra bientôt le métier de compositeur à celui de ténor. Et surtout, en un siècle où l'on avait la rapière facile, Rasi voulut assassiner sa belle-mère et réussit à trucider un de ses serviteurs, mais des protections haut placées lui permirent d'échapper à la pendaison et à l'écartellement. Si la musique de ses opéras est perdue, certaines de ses partitions sont parvenues jusqu'à nous, que l'on pourra notamment entendre sur ce disque (d'où le sous-titre « Airs de et pour Francesco Rasi »), à paraître chez Naïve le 10 avril.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.