Existe-t-il un placidovirus ?

Par Jean Michel Pennetier | mer 11 Mars 2020 | Imprimer

Grandeur et décadence. Il y a un peu plus d'un an, Plácido Domingo triomphait à la Philharmonie dans un spectaculaire concert, devant un public conquis. Depuis, les accusations de harcèlement l'ont conduit à renoncer progressivement à ses engagements sous la pression d'une frange de l'opinion publique : New-York (ou il devait chanter Macbeth), Madrid (Germont), Londres et Berlin (Posa les deux fois) ont ainsi cessé leur collaboration avec le chanteur et semblent désormais vouloir l'éviter comme la peste. A Paris, l'épidémie est plus discrète. On découvre, à la date du 8 décembre du programme en ligne de la saison 2020-21 de Philharmonie de Paris, un opéra en version de concert, I due Foscari. La distribution est alléchante : Anna Pirozzi en Lucrezia Contarini, Arturo Chacón-Cruz en Jacopo Foscari, Alexander Vinogradov en Jacopo Loredano et... Plácido Domingo en Francesco Foscari, les forces de l'Opéra de Monte-Carlo étant dirigées par Massimo Zanetti (peut-être s'agit-il là d'une coproduction avec cette institution). Au global, une très belle distribution (sauf pour les allergiques aux incursions du ténor espagnol dans le répertoire de baryton) d'un ouvrage extrêmement rare de Giuseppe Verdi. Malheureusement, le concert parisien est tout simplement annulé et retiré de la vente dès l'ouverture des abonnements et sans explications particulières. Au-delà de la légitime suspicion liée aux affirmations de ses accusatrices, le ténor espagnol paie aussi les frais d’une communication hasardeuse, par laquelle il a donné l’impression de reconnaître ses torts avant de faire machine arrière quelques jours plus tard. Jusqu'où ira cette descente aux enfers ?

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.