Forum Opéra

Beaune 2024 : dernière édition d’Anne Blanchard et nomination de Maximilien Hondermarck

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
2 avril 2024

Infos sur l’œuvre

Détails

Le 42e Festival international d’opéra baroque et romantique de Beaune, dont la programmation vient d’être annoncée, marquera un tournant : dernière édition à être programmée par sa fondatrice Anne Blanchard, ce sera également la première à être placée sous la responsabilité d’un nouveau délégué général, Maximilien Hondermarck. L’heureux élu, choisi par le conseil d’administration du Festival parmi dix-huit candidatures,  bénéficie d’une triple expérience d’administrateur, de chanteur et de journaliste – Forum Opéra le comptait jusqu’alors parmi ses rédacteurs historiques. L’association loue dans un communiqué « l’ambition artistique de son projet, à la fois novateur et fidèle à l’histoire du Festival », dont on connaîtra les orientations à partir de l’édition 2025 (voir ci-dessous).

En attendant, le programme des quatre week-ends de ce mois de juillet est en forme de feu d’artifice pour célébrer la carrière d’Anne Blanchard, l’une des grandes programmatrices de l’ère baroque. Nombre d’artistes qui ont écrit l’histoire du Festival seront au rendez-vous : Jérémie Rhorer et le Cercle de l’Harmonie, Laurence Equilbey et Insula Orchestra, Ottavio Dantone et l’Accademia Bizantina pour un Tamerlano de Vivaldi, Paul McCreesh à la tête de ses Gabrieli Consort and Players, les Arts Florissants dirigés par Paul Agnew pour Orphée et Eurydice de Gluck, le Concert Spirituel et Hervé Niquet, Les Accents de Thibault Noally pour un Rinaldo, Les Epopées de Stéphane Fuget pour une Alcina. Et parmi les voix que l’on entendra dans les magnifiques Hospices ou à la Basilique : Stéphanie d’Oustrac, Andreas Scholl, Jodie Devos, Reinoud van MechelenAna Vieira Leite, et pour la première fois à Beaune le contreténor Carlo Vistoli. Plus d’informations et réservations : https://www.festivalbeaune.com/

Cette 42e quarante-deuxième édition constitue un tournant dans l’histoire du Festival International d’Opéra Baroque et Romantique de Beaune. Elle est à la fois la dernière programmée par la directrice artistique et cofondatrice du Festival, Anne Blanchard, qui quittera ses fonctions au 31 juillet, et la première placée sous la responsabilité du nouveau délégué général de l’association, Maximilien Hondermarck, qui prendra ses fonctions au 1er juin et assurera également à compter du 1er août la direction artistique des prochaines éditions du Festival.

Cofondatrice en 1982, avec son époux Kader Hassissi, de la manifestation qui est aujourd’hui le Festival International d’Opéra Baroque et Romantique de Beaune, Anne Blanchard en a fait l’une des principales vitrines en Europe du répertoire lyrique et vocal des XVIIème et XVIIIème siècles, étendu au XIXème siècle pour l’interprétation sur instruments d’époque. Au fil de ces quatre décennies, elle a contribué à la redécouverte de nombreux titres, accueilli bien des artistes majeurs de la discipline, et révélé une génération entière de jeunes talents dont elle a accompagné l’émergence et le parcours. Son apport au développement de la musique ancienne est inestimable, unanimement reconnu par la profession, et cette dernière édition qu’elle programme est l’occasion, pour le Conseil d’administration de l’association, les partenaires institutionnels, les artistes et le public, de la célébrer et de lui rendre hommage. Chacun aura en mémoire, en cette occasion, le souvenir de Kader Hassissi, codirecteur du Festival à ses côtés jusqu’à sa disparition brutale en 2022, à l’issue de la quarantième édition. Rien n’aurait été possible sans la passion et le talent visionnaire de ce couple.

Au commencement d’une cinquième décennie d’existence, le Conseil d’administration a pris le temps de la réflexion, afin de définir une évolution du projet à la fois fidèle à l’esprit de ses fondateurs, et en prise avec les évolutions du paysage artistique comme des attentes culturelles et sociétales auxquelles doivent aujourd’hui répondre les festivals au cœur de leurs territoires. Il s’est adjoint, pour cela, le conseil de la coopérative d’ingénierie culturelle Cross-Media Culture, représentée par Vincent Agrech et Sonia Stamenkovic, qu’il remercie d’avoir mené à bien une triple mission d’une importance capitale à ce moment-clé : la gestion administrative d’urgence, l’audit de la structure, et l’accompagnement à la transition vers une organisation nouvelle. Celle-ci s’incarne dans le recrutement d’un délégué général qui assumera la double responsabilité managériale et artistique de l’association.

Maximilien Hondermarck a été choisi par le Conseil d’administration, au terme d’un concours de recrutement public qui a vu l’examen de dix-huit candidatures. L’ambition artistique de son projet, à la fois novateur et fidèle à l’histoire du Festival, sa pertinence du point de vue financier et organisationnel, le dynamisme de ses propositions culturelles à destination des publics et du territoire, et sa volonté marquée de s’impliquer personnellement dans la vie beaunoise et régionale, tout en représentant l’association au niveau national et international, ont séduit le jury.

Agé de trente-deux ans, Maximilien Hondermarck bénéficie d’une triple expérience de musicien, de journaliste et d’administrateur. Formé au sein de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, titulaire d’un D.E.M. de chant du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, il s’est produit comme soliste et choriste au sein de nombreux ensembles, et la Fondation Royaumont l’a distingué parmi ses lauréats en 2023. Ses articles sur la musique sont publiés par des magazines tels Diapason, Notations, ainsi que sur le site Forum Opéra. Titulaire d’un master Affaires publiques de Sciences Po Paris, il a successivement exercé à la Banque de France, a porté l’organisation du concours Corneille, concours international de chant baroque en Normandie, et est actuellement chef de cabinet du directeur général des patrimoines et de l’architecture au ministère de la Culture. S’il se consacrera à temps plein à l’association et au Festival à compter de sa prise de fonction, nul doute que le vaste éventail de ses compétences représentera un atout précieux.

Cette édition de passage de relai, dont le programme est détaillé ci-dessous, s’ouvrira le 5 juillet, et présentera jusqu’au 28 juillet douze concerts dans les lieux emblématiques que constituent la Cour d’Honneur et la Salle des Pôvres des Hospices Civils de Beaune et la Basilique Notre-Dame de Beaune. Nombre d’artistes qui ont écrit l’histoire du Festival seront fidèles au rendez-vous, afin de fêter Anne Blanchard : Jérémie Rhorer et le Cercle de l’Harmonie, Laurence Equilbey et le Cœur de Chambre Accentus et Insula Orchestra, Ottavio Dantone et l’Accademia Bizantina, Paul McCreesh à la tête de ses Gabrieli Consort and Players, les Arts Florissants dirigés par Paul Agnew, le Concert Spirituel et Hervé Niquet. Le Festival de Beaune poursuit également sa ligne d’accompagnement des jeunes ensembles qu’il a aidés à se constituer et à faire connaître ces dernières années : la Chapelle Harmonique de Valentin Tournet, Les Epopées de Stéphane Fuget, Les Accents de Thibault Noally. Parmi les grandes voix en récital, le public de Beaune retrouvera Stéphanie d’Oustrac, Andreas Scholl et Jodie Devos, et accueillera pour la première fois Carlo Vistoli.

En cette année exceptionnelle, qui sera l’occasion de saluer la carrière d’une des plus grandes directrices artistiques dans l’histoire du mouvement baroque et le début d’une ère nouvelle, le Festival tient plus que jamais à remercier les soutiens qui l’accompagnent avec fidélité et enthousiasme sur la voie du futur : la Ville de Beaune, le Département de la Côte d’Or, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Ministère de la Culture via la Direction Régionale des Affaires Culturelles ; ainsi que Les Hospices Civils de Beaune qui accueillent et mécènent le Festival, la paroisse de Beaune, et France Musique, qui permettra une nouvelle fois aux mélomanes de toute l’Europe d’avoir l’écho du Festival depuis chez eux.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :