Forum Opéra

Gaëlle Arquez, une Concepciòn définitive

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
23 mai 2017
Gaëlle Arquez, une Concepciòn définitive

Infos sur l’œuvre

Détails

Diable, mais que se passe-t-il ? Il pleut sur le monde des opéras de Ravel. En l’espace de quelques mois, plusieurs intégrales ont germé comme des fleurs orientales dans un défilé de Dries van Noten. Et puisque l’on parle de fleur capiteuse, comment ne pas évoquer la Concepciòn superlative de Gaëlle Arquez dans une Heure Espagnole bavaroise parue chez BR Klassik ? Bavaroise, certes, mais parfaitement francophone vu que constellée de joyeux gosiers hexagonaux, augmentés de la participation franche et autoritaire d’un Belge, en la personne de Lionel Lhote, qui campe un Don Inigo Gomez lubrique et parfaitement beurré au Tinto de Verano. Arquez, donc ; belle et franche, subtilement féministe car déterminée à vivre pleinement son vaudeville où de vigoureux muletiers cachent leur touffeurs testostéronales dans des horloges comtoises. Une diction au-dessus de tout soupçon, une voix d’une belle intégrité et, surtout, une vis comica sobre et patinée qui rappelle le chic de Ravel et Franc-Nohain. Et si la discographie avait trouvé là sa meilleure Concepciòn contemporaine ?

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
Droits réservés

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Pour le plaisir
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :