George Benjamin, Grand Prix artistique de la Fondation Simone et Cino Del Duca–Institut de France

Par La Rédaction | lun 02 Mai 2022 | Imprimer

Le Grand Prix artistique 2022 de la Fondation Simone et Cino Del Duca–Institut de France, doté d'un montant de 100 000€, a été attribué sur proposition de l’Académie des beaux-arts au compositeur George Benjamin (voir communiqué de presse ci-dessous).

La Fondation Simone et Cino Del Duca décerne chaque année sur proposition de l’Académie des beaux-arts un Grand Prix artistique qui récompense l’ensemble de la carrière d’un artiste de dimension internationale, alternativement dans les domaines de la peinture, sculpture et composition musicale.
Ce prix est doté d’un montant de 100 000 euros.
Né en 1960, George Benjamin commence à composer à l’âge de sept ans. À seize ans, il entre au Conservatoire de Paris pour étudier la composition avec Olivier
Messiaen et le piano avec Yvonne Loriod puis travaille avec Alexander Goehr au King’s College de Cambridge.
En 1980, son œuvre Ringed by the Flat Horizon a été jouée aux BBC Proms par le BBC Symphony Orchestra sous la direction de Mark Elder. Le London Sinfonietta et Simon Rattle jouent pour la première fois At First Light deux ans plus tard. Parmi les autres commandes majeures de cette période figurent Antara (pour l’Ircam et l’Ensemble Intercontemporain pour célébrer le 10 e anniversaire du Centre Pompidou en 1987) et Three Inventions (pour le 75e Festival de Salzbourg en 1995).
Le London Symphony Orchestra dirigé par Pierre Boulez joue pour la première fois son Palimpsests en 2002 pour ouvrir « By George », un portrait d’une saison comprenant la création de Shadowlines de Pierre-Laurent Aimard.
D’autres rétrospectives se sont tenues à Londres, Stockholm, Amsterdam et au festival Présences de Radio France en 2020.
La première œuvre dramatique de Benjamin Into the Little Hill, écrite avec le dramaturge Martin Crimp, a été commandée en 2006 par le Festival d’Automne de Paris et a été présentée pour la première fois à l’Opéra Bastille.
Leur deuxième collaboration, Written on Skin, fut jouée pour la première fois au festival d’Aix-en-Provence en juillet 2012. Depuis, elle a été programmée par plus de 20 maisons d’opéra internationales, remportant autant de prix internationaux. Lessons in Love and Violence, un troisième opéra réalisé avec Martin Crimp, dont la première avait eu lieu au Royal Opera House en 2018 ; les deux grandes œuvres ont été filmées par la BBC.

D’autres représentations de Lessons in Love and Violence sont prévues à Tanglewood, Dortmund, Essen, Cologne, Bruxelles, Zurich et Paris.
En tant que chef d’orchestre, Benjamin fait preuve d’une variété remarquable, allant de Mozart et Schumann à Knussen, Murail et Abrahamsen. Il a dirigé les premières mondiales d’œuvres importantes de Rihm, Chin, Grisey et Ligeti. Il travaille régulièrement avec les plus grands orchestres du monde, développant des relations étroites avec le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Philharmonia Orchestra, le London Sinfonietta et l’Ensemble Modern, ainsi que le Royal Concertgebouw Orchestra, qui a joué pour la première fois Dream of the Song en septembre 2015.
Au cours de la saison 2018-2019, Benjamin a été compositeur en résidence de l’Orchestre Philharmonique de Berlin/Musikfest et à la nouvelle Elbphilharmonie de Hambourg. 2021 a vu la création de son Concerto for orchestra aux BBC Proms par le Mahler Chamber Orchestra, avec des représentations ultérieures à Berlin, Hambourg et Paris, le tout sous la direction du compositeur.
Depuis 2001, Benjamin est professeur de composition au King’s College à Londres. Ses œuvres sont publiées par Faber Music et enregistrées sur Nimbus Records.
Le lien culturel et musical de Georges Benjamin avec la France est important. Ancien élève du Conservatoire National Supérieur de musique de Paris, son langage de créateur est très marqué dans ses fondements premiers par la musique française du XX e siècle et par Olivier Messiaen qui l’a beaucoup soutenu et guidé. Dans le prolongement de cette influence, il rencontre notamment à l’IRCAM des années 80-90 les compositeurs fondateurs de l’école spectrale. Dans ce sillage il ouvre une voie indépendante et développe une esthétique et une écriture très personnelles qui fait la synthèse du renouveau harmonique et acoustique développé par Messiaen, ses élèves et certaines formes indépendantes inspirées de créateurs anglais significatifs du XX e siècle parmi lesquels Ralph Vaughan Williams et Benjamin Britten. Michaël Levinas, membre de l’Académie des beaux-arts.
Toutes les œuvres de Benjamin ont une qualité rare et remarquable : aucune de ses notes ne semble déplacée, que ce soit dans un tout petit orchestre, en accompagnement d’un violon ou d’un piano, ou pour un grand ensemble.
La musique de Benjamin est l’une des réponses les plus cohérentes et les plus convaincantes au défi de créer une musique véritablement nouvelle capable de parler avec toute l’articulation des langages musicaux d’hier et d’aujourd’hui. Sa musique éblouit et séduit par ses couleurs sensuelles. Tom Service dans The Guardian.

Prix et récompenses
1996 Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres
2000 Membre de l’Académie des beaux-arts de Bavière
2001 Deutsches Symphonie-Orchester Berlin Schoenberg Prize for Composition
2010 Awarded CBE for services to Music
2011 Honorary Member of Royal Philharmonic Society
2014 Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres
2014 Honorary Fellowship from King’s College Cambridge
2014 UK Critics Circle Award for Outstanding Musician
2015 Prince Pierre de Monaco Prize : Written on Skin
2017 Fellowship of King’s College London
2017 Knighthood
2018 Member of Royal Swedish Academy of Music, Stockholm
2019 Venice Biennale Golden Lion Award

Jury 2022 du Grand Prix artistique de la Fondation Simone et Cino Del Duca
— Laurent Petitgirard, Secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts
— Gilbert Amy, Membre de l’Académie des beaux-arts
— Régis Campo, Membre de l’Académie des beaux-arts
— Édith Canat de Chizy, Membre de l’Académie des beaux-arts
— Thierry Escaich, Membre de l’Académie des beaux-arts
— Michaël Levinas, Membre de l’Académie des beaux-arts
— François-Bernard Mâche, Membre de l’Académie des beaux-arts
— Bruno Mantovani, Membre de l’Académie des beaux-arts

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.