Herbert von Karajan, 25 ans déjà

Par Christophe Rizoud | lun 23 Juin 2014 | Imprimer

Il y a 25 ans le 16 juillet disparaissait Herbert von Karajan. « Enigmatique, dramatique, magistral », affirme une vidéo en forme d’hommage promotionnel réalisée pour l’occasion. C’est pas mal et ce n’est pas assez. Né le 5 avril 1908 à Salzbourg – tout un symbole, déjà –, premier maître de chapelle de l'Opéra d'État d'Ulm à l’âge de 21 ans, directeur artistique du Festival de Salzbourg de 1956 à 1988, et directeur à vie du Philharmonique de Berlin, entre nombreux autres titres de gloire, Herbert von Karajan est aux chefs d’orchestre ce que Maria Callas est aux cantatrices : une référence incontournable, voire pour certains, un modèle insurpassable. La signature d’un partenariat avec Deutsche Grammophon en 1955 fit leur fortune réciproque. En toute logique, le label jaune célèbre l’anniversaire de sa disparition à grand renfort de compilations. Les titres annoncés – « Essential collection », « Symphony edition », « Beethoven Symphonies »…– explorent un répertoire plus symphonique que lyrique. Rien d’étonnant. Si les enregistrements par Herbert von Karajan de Madama Butterfly, La Bohème, Pelléas et Mélisande notamment, se posent toujours en modèle, ils appartiennent au catalogue d’autres maisons de disques (Decca et EMI pour ne pas les citer).

 

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.