Forum Opéra

Ibrahim Maalouf critique le manque de « diversité ethnique » du Philharmonique de Vienne

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
9 janvier 2021
Ibrahim Maalouf critique le manque de « diversité ethnique » du Philharmonique de Vienne

Infos sur l’œuvre

Détails

C’est le genre de polémique qu’on aurait bien laissé derrière nous avec l’année 2020… Tout démarre le 1er janvier quand le trompettiste Ibrahim Maalouf, visiblement téléspectateur attentif du Concert du Nouvel An, salue son compte Twitter le « sublime orchestre de Vienne », pour mieux déplorer que celui-ci « excelle autant musicalement qu’il se fait tristement remarquer par son manque de diversité ethnique ». 

Ces propos lui valent rapidement des réponses acerbes de quelques polémistes conservateurs, à l’image de Gilles-William Goldnadel, qui accuse le musicien de se livrer à une « comptabilité malséante ». Les noms d’oiseaux fusent. Souhaitant apporter aux échanges une modération qui leur manquait cruellement, Zhang Zhang, la première violon du Philharmonique de Monte-Carlo et cofondatrice du Quatuor à cordes de Monaco, rappelle alors que les auditions pour recruter les musiciens d’orchestre se déroulent à l’aveugle, les candidats jouant cachés derrière un paravent. Le talent pour seul discrimination ? Pas pour Ibrahim Maalouf, qui fait alors le choix curieux de s’en prendre précisément aux origines de sa contradictrice, et aux appuis familiaux qui, selon lui, l’auraient aidée à faire carrière en Europe… 

Le manque de diversité dans les orchestres occidentaux n’est pas un mythe. Le faible nombre de femmes dans leurs rangs (qu’on se souvienne de l’accueil déplorable réservé à la clarinettiste Sabine Meyer au sein du Philharmonique de Berlin, il n’y a pas si longtemps), montre d’ailleurs qu’il ne s’agit certes pas d’une question seulement « ethnique ». Mais le sujet mérite des débats nourris, des arguments pesés menant à une prise en compte effective, plutôt qu’une série de tweets postés dans les vapeurs d’un lendemain de fête. Usagers des réseaux sociaux, il est encore temps pour les bonnes résolutions ! 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

So Romantique ! – Cyrille Dubois

L’âme de l’opéra-comique
CDSWAG

PUCCINI, Turandot, par Antonio Pappano

Une leçon puccinienne
CDSWAG

This be her Verse, par Golda Schultz et Jonathan Ware

La parole aux femmes
CDSWAG

Les dernières interviews

Le questionnaire de Proust de Konstantin Krimmel

Interview

Renée Fleming : « À ce stade de ma carrière, tous mes rêves se sont réalisés ! »

Interview

Giovanni Antonini : « Il faut croire au pouvoir des mots »

Interview

Les derniers dossiers

Questionnaire de Proust

Dossier

Les grands entretiens de Charles Sigel

Dossier

Philippe Boesmans (1936 – 2022)

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Falstaff en vieux beau à l’opéra de Nice

Brève

Centenaire de la mort de Sarah Bernhardt

Brève

A Genève, deux concerts-évènements pour évoquer Rome et Jérusalem

Une lumière humaniste
Brève

Michael Spyres au cœur des Grands Entretiens de France Musique

Brève