James Bond et la Castafiore

Par Placido Carrerotti | mer 13 Octobre 2010 | Imprimer
C’est une incroyable histoire d’espionnage qui resurgit à l’occasion d’une vente aux enchères de photos de la seconde guerre mondiale.
Margery Booth nait en 1905 à Wigan, près de Manchester. Elle s’engage dans la carrière lyrique et fait ses débuts en mezzo à Covent Garden en avril 1936. Margery épouse un allemand le docteur Egon Strohm et émigre dans le pays d’origine de son mari. Elle chante alors à l’Opéra de Berlin et à Bayreuth. Quand la seconde guerre mondiale éclate, Margery est envoyée se produire devant les prisonniers britanniques du Freigegeben Stalag IIID, un camp où les détenus sont particulièrement bien traités car Hitler pense encore pouvoir en convaincre suffisamment pour mettre en place une légion de volontaires. Margery y rencontre John Brown, un agent qui a réussi à convaincre les allemands de sa conversion aux idées nazies. Brown traque les traitres à l’Empire et reconnait vite le patriotisme dissimulé de Margery qui s’obstine à terminer ses prestations par des chants patriotiques. Recrutée ainsi par Brown, Margery mène alors une double-vie d’espionne et d’artiste lyrique. C’est à l’espion anglais qu’elle dédicace la photo qui figure dans la vente aux enchères de clichés pris au stalag. Peut-être n’est-ce qu’une légende, mais on raconte qu’elle chanta devant le Führer, avec des documents secrets remis quelques instant auparavant par Brown, cachés sous sa gaine. Finalement découverte, tout comme Brown, elle est torturée par la Gestapo mais garde le silence. Elle réussit assez miraculeusement à s’enfuir de Berlin à l’occasion d’une alerte aérienne.
Margery Booth se voit restituer sa nationalité anglaise après la guerre et son témoignage s’avèrera décisif envers un certain nombre de traitres. Malgré tout, on la considère comme une ancienne sympathisante des nazis : elle ne retrouvera aucun engagement. Elle meurt peu après d’un cancer, en 1952, complètement oubliée. [PC]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager