Joyce DiDonato, brune au Met, blonde ailleurs

Par Laurent Bury | ven 27 Décembre 2019 | Imprimer

Il y a des stars pour lesquelles le Met est prêt à tout : Renée Fleming à son zénith avait ainsi réussi à faire revenir Thaïs à l'affiche, par exemple. En quelques saisons, Joyce DiDonato montre qu'elle peut en faire autant : c'est pour elle que Cendrillon, de Massenet également, a été donné à New York, c'est pour elle aussi que le Met montera pour la première fois de son histoire Agrippina de Haendel à partir du 6 février (diffusion au cinéma le 29 février), et c'est toujours pour elle qu'on y présentera l'an prochain Dead Man Walking de Jake Heggie. De son côté, la mezzo fait aussi quelques sacrifices : pour la communication du Met, elle est devenue brune. En effet, même transformée en executive woman d'aujourd'hui par la production de David McVicar remontée plus de vingt ans après sa création à Bruxelles, Agrippine reste romaine, donc latine, donc forcément brune. Enfin, ce n'est apparemment qu'un postiche, et la yankee diva reste blonde pour tous ses récitals, comme ce Voyage d'hiver qu'elle a récemment donné avec Yannick Nézet-Séguin au piano, et dont on serait surpris qu'il ne résulte pas prochainement un disque.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.