L' Orchestre National de France ne jouera pas ce 10 avril au TCE

Par Brigitte Cormier | ven 10 Avril 2015 | Imprimer

Texte intégral du communiqué :

Mesdames, Messieurs, Cher Public,
L' Orchestre National de France ne jouera pas ce soir.
Cette décision que nous assumons, nous, musiciens de l’ orchestre, est lourde de conséquences. Elle nous expose à votre déception, votre incompréhension, à votre colère peut-être. Il n’ est pas anodin pour des artistes de se résoudre à ne pas monter sur scène pour leur public. Mais c’ est un choix, une liberté, un droit dont la direction de Radio-France nous a privé ces dernières semaines en annulant les concerts de l’ Orchestre National de France, de l’ Orchestre Philharmonique de Radio-France et du Choeur de Radio France.
L’ Orchestre National de France contribue depuis sa création à l’ enrichissement du patrimoine musical. Il participe au rayonnement culturel de la France et, depuis plus de 80 ans, c' est un orchestre de radio. Aujourd’ hui, tout le personnel de Radio France, dont nous faisons partie, est en souffrance. La souffrance d’ être pris au piège.
Instruments de luttes politiques qui nous dépassent, stigmatisés, notre discours parfois réduit dans la presse à des revendications corporatistes, nous peinons à nous faire entendre. Cruel paradoxe pour des radios et des musiciens !
Ainsi, le silence, sur les ondes ou dans les salles de concert, est notre message.
Ce message, l’ Orchestre National de France le porte au nom de tous les musiciens, de nos amis de France Musique, de France Bleu, de tous les employés de la maison ronde.
Ces dernières heures, les décisions de Mme la Ministre Fleur Pellerin peuvent laisser penser que la situation est en voie d’ apaisement. Mais notre avenir à tous est plus que jamais incertain, les dangers toujours actuels.
Nous voulons que vos impôts soient utiles. Nous ne voulons pas de privilèges, nous réclamons de l’ ambition. Est-ce ambitieux de réduire, de « redimensionner », de casser les savoir-faire spécifiques à Radio France, cette maison qui crée tout ce qu’ elle diffuse ? Est-ce rentable de calculer à court-terme, de se priver d’ outils magnifiques qui ne demandent qu’ à être davantage et mieux employés ?
Est-ce intelligent de nier la demande en réduisant l’ offre ?
De par notre place symbolique dans l’ Histoire et le paysage musical, nous sommes responsables : nous ne jouerons pas ce soir, afin que Radio France recommence à transmettre la culture et que la musique continue à vivre dans notre pays.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager