La programmation de l'Opéra National de Grèce reprend

Par Christophe Rizoud | mer 05 Août 2020 | Imprimer

Après l’arrêt de son activité en mars, en raison de la crise sanitaire, la programmation de l'Opéra National de Grèce reprend en septembre avec deux productions d’opéra : Madama Butterfly en septembre, reprise de la mise en scène de Ugo de Ana et Don Giovanni en décembre, dans une nouvelle production mise en scène par John Fulljames. Le rôle-titre sera interprété par Tassis Christoyannis. L’information est disponible sur le site de l’Opéra National de Grèce. Voir aussi ci-dessous le message de Giorgos Koumentakis Directeur artistique du GNO.


Chers amies et amis,

La pandémie du coronavirus a changé les vies de milliards de personnes de par le monde. Et il va de soi que pareille crise ne pouvait pas ne pas affecter le secteur de la culture. Le domaine de l’opéra est un des plus touchés. En effet, en raison des productions coûteuses et des nombreux acteurs et participants mais aussi des salles aux milliers de places, les plus grands théâtres lyriques de la planète ont suspendu leurs activités pour l’intégralité de 2020.

Concernant l’Opéra National de Grèce, la pandémie a éclaté à un des moments les plus créatifs de son internationalisation artistique, immédiatement après le succès de Wozzeck et alors que nous préparions le projet de Yorgos Lanthimos avec NEON, la coproduction avec Marina Abramović, Les 7 morts de Marias Callas, les débuts d’Anita Rachvelishvili dans le rôle de Charlotte (Werther), un nouveau Rigoletto à l’Odéon d’Hérode Atticus, et bien d’autres.

On le sait bien, au sommet de la liste de nos priorités nous avons placé la protection de la santé du public mais aussi celle des employés et des collaborateurs du GNO. Ainsi, nous avons été les premiers à avoir fermé notre théâtre, en Grèce, dès le 8 mars.

Tout au long des quatre mois qui se sont écoulés depuis, l’Opéra National de Grèce a choisi de ne pas rester inactif et de garder vivante sa relation avec le public. Outre la diffusion d’anciens spectacles du GNO, en ligne et via ERT (la télévision nationale grecque), suivis par 670 000 spectateurs, nous avons également créé notre 1er festival en ligne avec du nouveau matériel original de musique, musique de théâtre, danse, opéra et opérette, suivi par 350 000 spectateurs. En ce moment, nous préparons la production de notre 2e festival en ligne, qui sera diffusé en septembre et octobre et dont la thématique centrale est la musique grecque érudite.

En outre, il y a quelques jours, la nouvelle institution du ministère de la culture et des sports – « Toute la Grèce, une culture » - a été lancée. Le GNO y participe avec 20 productions originales, présentées sur 111 sites archéologiques et musées, dans toute la Grèce. La grande première a eu lieu sur le Forum romain, avec le récital d’Anita Rachvelishvili qui fut suivi en ligne par plus d’1 180 000 spectateurs dans le monde entier.

Aujourd’hui, nous vous communiquons la programmation de septembre à décembre 2020. Dans le courant de l’automne, nous vous communiquerons la programmation de 2021 qui marquera la célébration des 200 ans depuis la Guerre d’indépendance grecque de 1821. Les productions de septembre – décembre 2020, ainsi que l’ensemble de la programmation anniversaire 2021 seront réalisées avec le soutien de la donation de la Stavros Niarchos Foundation (SNF) destinée à renforcer l’internationalisation artistique du GNO.

Étant donné que, et cela est évident, la programmation des mois prochains est le fruit de longues réflexions, de changements, de compromis et fortement touchée par l’incertitude de la situation courante, je voudrais indiquer dans cette note non seulement les productions que nous présenterons mais aussi celles qui furent reportées à plus tard ou celles dont nous avons estimé que nous ne devrions pas réaliser en un moment tel que celui que nous vivons.

Quelques jours avant la suspension de nos activités, fin février, nous allions annoncer un concert très important, que nous préparions depuis plus de deux ans et qui devait être produit à l’Odéon d’Hérode Atticus en septembre 2020. Pour la première fois, l’Opéra National de Grèce devait présenter sur scène un des plus grand ténor de notre époque, pour un récital unique donné à l’ombre de l’Acropole : Jonas Kaufmann. Après avoir consenti beaucoup d’effort et avec le précieux concours de notre parrain, la société Rolex, nous étions arrivés à engager le passionnant interprète à la voix unique et la présence scénique incomparable, au zénith de sa carrière, pour sa première production à l’Odéon d’Hérode Atticus. Toutefois, étant donné la conjoncture et les restrictions imposées en vue de protéger la santé publique, nous avons choisi, avec l’accord de l’artiste et de notre parrain, Rolex, de ne pas produire ce récital cette année-ci. Il sera reporté et programmé dans un an, le 12 septembre 2021.

La nouvelle saison de notre Scène Centrale s’ouvrira le 11 octobre, dans la Salle Stavros Niarchos du SNFCC, avec Madama Butterfly de Puccini. Nous avons choisi d’ouvrir la saison avec cette œuvre parce que, en ce mois d’octobre, nous célébrerons les 80 ans de la première historique de la production de Madama Butterly par le GNO, le 25 octobre 1940, trois jours avant la déclaration de la guerre grécoitalienne. La symbolique est claire : le GNO a été toujours été présent et courageux par les temps particulièrement difficiles et a toujours réussi à rester debout, comme aujourd’hui.

La production de Madama Butterfly devait être neuve et particulièrement ambitieuse. Le GNO avait chargé Olivier Py de la mise en scène. Toutefois, en raison des restrictions imposées sur scène du fait du coronavirus, nous avons estimé que cette mise en scène ne pouvait pas être réalisée en ce moment. Nous avons donc décidé de présenter une reprise de la mise en scène d’Ugo de Ana, anciennement présentée à l’Odéon d’Hérode Atticus, dans une nouvelle version spécialement conçue pour la Salle Stavros Niarchos. Ainsi, la production d’Olivier Py est reportée pour être présentée à la saison 2022/23. Avec Madama Butterfly, le public grec aura l’occasion de savourer une équipe de véritables étoiles. En effet, le rôle-titre sera partagé entre trois interprètes triées sur le volet : Kristine Opolais, Ermonela Jaho et notre Cellia Costea. Opolais, que le public grec a acclamée dans le rôle de Tosca, à Athènes, en 2008, est considérée comme une des plus importantes interprètes du répertoire de Puccini. La première apparition d’Ermonela Jaho en Grèce est un évènement d’envergure. La « plus célèbre soprano du monde », selon l’Economist, a commencé sa carrière en Albanie pour conquérir les plus grands opéras d’Europe et d’Amérique, grâce à ses interprétations uniques. « Une des interprètes les plus importantes du vérisme triomphe dans Madama Butterfly », écrit le Guardian, tandis que, à Londres, Paris, New York, Vienne, Madrid, le public l’acclame à chacune de ses apparitions.

Le 5 novembre, dans le cadre du Festival du Piano de notre Scène Alternative, nous présenterons dans la Salle Stavros Niarchos un grand concert à l’occasion des 250 ans de Beethoven, avec l’Orchestre et le Chœur du GNO, et des solistes, sous la baguette d’Ondrej Olos.

Le 21 novembre sera le jour de la première du tant attendu Don Quichotte, par le Ballet du GNO. Il s’agit de la production dont la première devait avoir eu lieu au mois de mars dernier, mais qui fut reportée en raison de la pandémie. L’Orchestre du GNO est dirigé par Stathis Soulis, la chorégraphie – inspirée de celle de Petipa – est signée Thiago Bordin, les décors sont de Yorgos Souglidis et les costumes de Mairi Katrantzou.

Le 11 décembre 2020, à Athènes, dans la Salle Stavros Niarchos, commence le voyage de la coproduction internationale de l’Opéra National de Grèce, avec l’Opéra de Göteborg et l’Opéra royal du Danemark : Don Giovanni, mis en scène par le directeur artistique de l’Opéra du Danemark John Fulljames. La production, entièrement créée en Grèce et, après sa première athénienne, sera présentée à Göteborg et à Copenhague. Les principaux rôles seront interprétés par des solistes Grecs tels que Tassis Christoyannis, Dionysis Sourbis, Vassiliki Karagianni, Yiannis Christopoulos, Vassilis Kavagias, Tasos Apostolou, Charis Andrianos, Petros Magoulas, Alexandros Stavrakakis, Anna Stylianaki, Artémis Bogri, et d’autres. La direction musicale est signée Daniel Smith.

L’Opéra National de Grèce continue de développer et d’élargir sa politique d’internationalisation artistique, soutenue par la Stavros Niarchos Foundation (SNF) et sa donation de 20 000 000 d’euros qui s’étend sur quatre ans.

Dans ce cadre, l’Opéra National de Grèce prépare plusieurs coproductions et partenariats avec des théâtres lyriques européens et américains. Il programme également des tournées, développe de collaborations d’envergure avec des artistes de renom et promeut systématiquement son travail tant en Grèce que, et surtout, à l’extérieur.

Le but de notre internationalisation artistique, si minutieusement planifiée, est de faire de l’Opéra National de Grèce un théâtre lyrique dont la qualité soit comparable à celle des opéras d’Europe. A cette fin, nous avons créé une véritable identité artistique, dont les principes sont l’élargissement de notre répertoire, les lectures innovantes des œuvres classiques, les commandes, l’établissement de liens entre les arts, maintenir le niveau de notre équipe artistique grecque mais aussi les partenariats choisis avec des artistes étrangers reconnus.

Sur ce point, je voudrais citer quelques chiffres. Plus de 80-85% des artistes avec lesquels nous collaborons sont grecs et seuls 10-15% sont étrangers. Bien entendu, nos critères de sélection sont de nature artistique et c’est sur cette base que nous sommes jugés. Toutefois, j’estime utile d’indiquer que les artistes étrangers que nous accueillons sont invités grâce au soutien de la donation de la Stavros Niarchos Foundation (SNF), mais aussi de parrainages privés. Ainsi, les trois dernières années, plus de 435 chanteurs Grecs ont interprétés nos productions. Dans le même temps, selon les besoins du répertoire de chaque saison, nous comptons parmi nous quelques-uns des plus importants interprètes grecs qui réalisent une carrière internationale, tels que Myrto Papathanasiou, Christina Poulitsi, Tassis Christoyannis, Dimitris Tiliakos, et d’autres.

Une nouvelle génération de directeurs d’orchestre grecs dirige de les productions du GNO dans la Salle Stavros Niarchos et à l’Odéon d’Hérode Atticus, tels que Yorgos Ziavras, Stathis Soulis, Yorgos Balatsinos, Dimitris Botinis et d’autres. À titre d’exemple, au cours des 3 dernières années, nous avions sur notre Scène Centrale, 26 directeurs d’orchestre grecs et, à peine, 7 étrangers.

Pour la donation destinée à l’internationalisation et pour le soutien d’ensemble offert par la Stavros Niarchos Foundation (SNF), je voudrais remercier du fond du cœur le President de la SNF Andreas Dracopoulos avec qui, tout ce temps, nous avons partagé nos préoccupations mais aussi nos idées et nos réflexions concernant l’approche à adopter face à la crise que nous vivons. Je voudrais également remercier tous nos collaborateurs de la Stavros Niarchos Foundation.

Je voudrais également mentionner tout spécialement la ministre de la culture et des sports, Mme Lina Mendoni qui fut à nos côtés tout au long de cette aventure des derniers mois, nous a soutenus par tout moyen possible et, notamment, grâce à l’opération « Toute la Grèce, une culture » qui nous a ouvert une nouvelle voie d’expression, dans cette conjoncture adverse. En même temps, avec le soutien du ministère de la culture et des sports aux artistes grecs, le GNO a déjà passé des commandes d’œuvres auprès de 20 compositeurs Grecs. Je souhaite remercier publiquement la ministre, Mme Mendoni, pour tout ce qu’elle a fait, non seulement pour l’Opéra National de Grèce, mais aussi pour la Culture Grecque dans son ensemble.

La prévente pour les productions de septembre-décembre que nous communiquons aujourd’hui commencera début septembre. À ce moment, nous serons également en mesure d’en savoir plus sur les mesures à respecter dans les salles des théâtres. Nous invitons tous les amis du GNO à venir à nos spectacles et nous les assurons que toutes les mesures nécessaires seront strictement respectées.

En conclusion, je voudrais remercier les parrains de l’Opéra National de Grèce, qui sont toujours à nos côtés et, encore plus, par ces moments difficiles. Je remercie notre Présidente, Mme Vénia Papathanasopoulou, notre Conseil d’administration, tous nos collaborateurs, le personnel artistique, technique et auxiliaire du GNO. Nous sommes unis comme les doigts de la main et sommes certains de surmonter cette adversité, aussi.

Je vous remercie. 

Giorgos Koumentakis Directeur artistique du GNO

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager