L’air de Susanna et autres chefs d’œuvre de la musique en vente à Paris

Par Christophe Rizoud | lun 04 Juin 2018 | Imprimer

Avec au total 285 lots pour une estimation globale de 4 millions d’euros, les ventes aux enchères de manuscrits musicaux, épreuves corrigées, lettres de musiciens organisées à Drouot le mercredi 20 juin font figure d’événement. De Bach à Boulez, de Lully à Stravinsky, ce sont les plus grands compositeurs européens dont on pourra acquérir un morceau de vie sur papier. Dans la foultitude de documents exceptionnels proposés, le lyricomane collectionneur retiendra l’ensemble de brouillons sur près de dix ans, de juillet 1844 à l’été 1853, des Scènes de Faust de Robert Schumann Schumann, ainsi que le manuscrit sur quatre pages de la première version du récitatif et de l’air de Susanna au dernier acte des Nozze di Figaro. Mozart avait conçu cette scène comme un récitatif accompagné, suivi d’un rondo en deux parties, mais finalement rejeta le rondo en faveur de l’air fameux « Deh vieni, non tardar ». Le récitatif sera fortement modifié et raccourci dans la version définitive. Compter tout de même 400 à 500 000 euros pour acquérir cette pièce rare.

Autre manuscrit inestimable, celui de la Vocalise en forme de Habanera, pièce pour voix grave et piano composée par Maurice Ravel en mars 1907 et publiée aux éditions Leduc en 1909 dans le « Répertoire moderne de vocalises-études » sous la direction d’Amédée-Louis Hettich. Par représailles envers Alphonse Leduc – pourquoi ? l'histoire ne le dit pas –, le compositeur refusa de réaliser le moindre arrangement et l’orchestration de « cette petite œuvre » (sic) créée le 22 février 1919 par Madeleine Greslé et Marcel Chadeigne à la Société Nationale de Musique. L'association des Amis de Maurice Ravel lance une campagne de mécénat participatif pour acquérir ce manuscrit, le seul connu à ce jour, estimé entre 25 000 et 30 000 euros et le confier à la BNF.

Plus d’informations sur drouot.com.

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager