Le 25e Festival International George Enescu défie la pandémie

Par La Rédaction | sam 20 Mars 2021 | Imprimer

D'une durée inhabituelle de 4 semaines, le Festival George Enescu aura lieu du 28 août au 26 septembre 2021. Cette 25e édition voulue exceptionnelle accueillera 4700 artistes, musiciens et ensembles de renom international avec un nombre record d’œuvres de George Enescu et deux opéras – Der Zwerg d’Alexander Zemlinsky et Die tote Stadt d’Erich Wolfgang Korngold – sous réserve évidemment des conditions sanitaires. Les incertitudes liées à la situation épidémiologique ont repoussé la mise en vente des billets et des abonnements au mois de juin. Pour cette même raison, certains concerts seront proposés également en ligne (voir communiqué ci-dessous). 
 


Le Festival International George Enescu 2021, le plus grand évènement culturel international organisé par la Roumanie et l’un des plus importants du genre, propose une programmation musicale exceptionnelle, soutenue par 4700 artistes roumains et étrangers, pour une durée totale de 4 semaines, du 28 août au 26 septembre 2021. Le tout se fera dans le strict respect des consignes sanitaires pour le public, les artistes, les organisateurs et les journalistes.

Les plus grands orchestres et les meilleurs solistes internationaux se mettront au service des œuvres prestigieuses du répertoire allant du classique au contemporain, des concerts en grand format, en musique de chambre et même des opéras en concert.

Le 25e Festival Enescu, haut-lieu de la musique classique qui anime la capitale de la Roumanie tous les deux ans et y attire les mélomanes du monde entier, marquera aussi le 140e anniversaire de la naissance du compositeur George Enescu. Le Festival proposera à son public le programme le plus complet d’œuvres d’Enescu de son histoire : 42 œuvres, y compris les 5 symphonies.

« La musique ne nous sert pas seulement de divertissement, de nourriture pour l’âme, mais elle est aussi un important moyen de communication entre les gens. En ces temps difficiles de la pandémie, le monde a besoin de beauté, de musique et de culture. C’est pourquoi le monde a besoin du Festival Enesco. Nous avons à notre tour besoin du public, des artistes, du soutien des autorités et de tous les sponsors. Je vous invite à penser à l’importance de ce Festival, particulièrement cette année, à la fois au regard de son histoire illustre, mais surtout au regard de l’avenir de la culture dans ce monde. La pandémie ne durera pas éternellement. Une fois dans le monde post-Coronavirus, nous ressentirons toujours plus la nécessité de nourrir culturellement nos cœurs, nos esprits et nos âmes. C’est pourquoi je vous prie de faire tout votre possible, comme nous faisons tout ce qui est nécessaire et possible de notre côté, pour que ce Festival ait lieu, pour qu’il soit aussi coloré et diversifié que nous l’avons annoncé », a souligné Vladimir Jurowski, directeur artistique du Festival, dans son message.

REPONSE A LA PANDEMIE

Par rapport aux éditions précédentes, le Festival Enesco 2021 connaîtra une série de transformations pour faire face aux défis posés par la pandémie. Les 66 concerts seront regroupés en quatre séries :

  • Grands orchestres du monde (concerts qui auront lieu à la Grande Salle du Palais)
  • Récitals et musique de chambre (à l’Athénée Roumain, les après-midi)
  • Musique du XXIe siècle (à la Salle de la Radio)
  • Enesco et ses contemporains (à la Salle de l’Auditorium, les matins)

Les organisateurs ont annulé la série de Concerts de Minuit, qui se déroulait traditionnellement à l’Athénée, à partir de 22h30, afin de réduire le flux de personnes dans la salle et de permettre une ventilation et une aseptisation adéquates entre les concerts et les répétitions.
Pour des raisons liées à la pandémie, il est possible que des changements soient apportés au programme jusqu’en septembre. Les mélomanes sont priés de comprendre que ces changements peuvent être dus à des urgences ou à d’autres circonstances exceptionnelles, compte tenu de l’insécurité engendrée par la pandémie.
Les incertitudes liées à la situation épidémiologique ont repoussé l’annonce de mesures plus concrètes à une date ultérieure, très probablement à mai 2021, et le début de la souscription et de la vente des billets à juin 2021.
Le nombre de sièges disponibles dans les salles de concert sera réduit, toujours pour des raisons sanitaires. Pour l’achat des abonnements, un tirage au sort sera organisé, selon les procédures internationales, afin d’assurer l’équité de distribution. Plus de détails sur le tirage seront fournis au mois de mai, lorsque les conditions d’accès aux salles de concert deviendront plus claires. D’ici là, la procédure générale du tirage au sort peut être consultée ici.
Outre les concerts ouverts au public, le Festival Enesco 2021 offrira un accès en ligne aux spectateurs du monde entier, sur le principe pay-per-view (paiement à la séance).
Les billets et les abonnements seront mis en vente en juin, sur les sites www.festivalenescu.com et www.eventim.ro.

LES POINTS FORTS DU PROGRAMME DU FESTIVAL ENESCU 2021

La présentation la plus complète des compositions de George Enescu : 42 œuvres, y compris l’ensemble de ses 5 symphonies, dans l’interprétation d’orchestres internationaux. Chaque orchestre international qui sera présent au Festival va interpréter une œuvre d’Enesco.

L’organisation d’un dialogue Enescu-Stravinsky, pour la commémoration des 50 ans de la mort d’Igor Stravinsky :

  • La Symphonie n° 5 d’Enesco (finalisée par Pascal Bentoiu) figure au programme aux côtés de deux œuvres de Stravinsky qui seront présentées pour la première fois en Roumanie, The Flood (« Le Déluge ») et Les Noces, dans un concert donné par l’Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin dirigé par Vladimir Jurowski et le Chœur de la Philharmonie Georges Enesco Bucarest. Les Noces est une œuvre difficile à organiser, étant écrite pour quatre pianos. Les solistes sont quatre jeunes pianistes roumains : Daniel Ciobanu, Andrei Licaret, Mihai Ritivoiu et Alexandra Silocea.
  • La Symphonie n° 2 d’Enesco figure à côté du Concerto pour violon en Ré Majeur de Stravinsky, présenté par l’Orchestre Philharmonique de la Mer Baltique.
  • Le programme du deuxième concert donné par l’Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin, sous la direction de Vladimir Jurowski, comprend le Concerto pour piano de Stravinsky, dont le soliste sera le lauréat de la section Piano du Concours Enesco 2020/2021.

De grands orchestres se produiront au Festival : l’Orchestre Philharmonique George Enescu de Bucarest jouera lors du Gala d’ouverture sous la direction de Paavo Järvi; l’Orchestre National de France, dirigé par son nouveau directeur musical, Cristian Macelaru; l’Orchestre Philharmonique de Munich sous la direction de Valery Gergiev; l’Orchestra Del Teatro Alla Scala di Milano, avec un programme spécial sous la direction d’Andrés Orozco-Estrada, invité pour la toute première fois au Festival et en Roumanie ; Les Dissonances, avec David Grimal comme directeur artistique et soliste; l’Orchestre et le Chœur du Théâtre Mariinsky, dirigés par Valery Gergiev; London Symphony Orchestra, Royal Philharmonic, London Philharmonic Orchestra, Academy of St. Martin in the Fields, Philharmonia London, Simfonia of London, London Mozart Players; l’Orchestre Philharmonique d’Israël se produira sous la direction de son nouveau chef, Lahav Shani; le Concertgebouworkest, avec deux chefs différents pour leurs deux concerts – Daniel Harding et Alan Gilbert.

Des solistes de renom: Maxim Vengerov; Patricia Kopatchinskaja; la violoncelliste américaine Alisa Weilerstein, qui effectue sa première visite en Roumanie, avec son orchestre de chambre The Trondheim Soloists ; Renaud Capuçon (violon) et Gautier Capuçon (violoncelle); les violonistes Leonidas Kavakos et Dmitry Sitkovetsky; le contre-ténor Philippe Jaroussky; la mezzo-soprano Joyce DiDonato et la soprano Sonya Yoncheva; des pianistes de grande renommée déjà venus au Festival : Martha Argerich, Jean Yves Thibaudet, Yuja Wang, Khatia Buniatishvili, Maria João Pires, Kirill Gerstein.

La série Musique du XXIe siècle : l’Orchestre Symphonique de Bucarest, sous la direction de John Axelrod, interprétera un programme comprenant la symphonie Istanbul du pianiste et compositeur Fazıl Say, le Concerto latin pour piano et orchestre de la pianiste Gabriela Montero, et Setlist avec Avisahi Cohen. La série comprend également des prestations de la violoniste Carolin Widmann, qui jouera à Bucarest et à Bacau, du violoncelliste Raphael Wallfisch et du baryton Sir Simon Keenlyside.

Premières d’opéra : Der Zwerg (« Le Nain ») d’Alexander Zemlinsky, Die tote Stadt (« La Ville morte ») d’Erich Wolfgang Korngold. L’Orchestra dell’Accademia Nazionale Di Santa Cecilia, sous la direction de Daniele Gatti, interprétera une œuvre exceptionnelle – Requiem pour orchestre à cordes – du compositeur Tōru Takemitsu.

Deux œuvres à narrateur: Robert Powell (célèbre pour le rôle titulaire de Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli, 1977) jouera le rôle du narrateur dans Oedipus Rex de Stravinsky, interprété par l’Orchestre et le Chœur du Théâtre Mariinsky sous la direction de Valery Gergiev, et dans la suite Peer Gynt de Grieg.

Présence roumaine au Festival : L’Orchestre et le Chœur de la Philharmonie George Enescu de Bucarest, l’Orchestre et le Chœur Académique de la Radio, les orchestres philharmoniques de Iasi, Timisoara, Bacau, Sibiu.

Des concerts dans toute la Roumanie avec les artistes du Festival : Timisoara, Iasi, Cluj-Napoca, Sibiu, Bacau.

Promotion des artistes lauréats du Concours Enesco 2020/2021 dans des concerts aux côtés d’artistes établis.

Retrouvez le programme complet le site du Festival ici

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.