Le Caïman bouffe-t-il nos disques ?

Par Hélène Mante | lun 04 Août 2008 | Imprimer
Quiconque a déjà commandé un disque via Amazon connait les merveilles de l’organisation Caïman, qui offre les disques que vous recherchez généralement 30 à 40% moins cher que via les canaux nationaux d’Amazon. Il suffit généralement de cliquer sur "neuf et d'occasion" pour trouver le disque recherché, effectivement neuf. Profitant d’un dollar très faible, Caïman est un organisme américain qui, transitant par l’Australie, bénéficie du régime TVA particulièrement intéressant de ce pays. En fin de compte, le consommateur y gagne, mais les réseaux de distributions Européens, déjà mis à mal par la crise du marché du disque y voient l’ombre du dernier clou de leur cercueil. Les plus écolos d’entre nous hésiteront peut-être à deux fois avant d’acheter un disque fabriqué en Autriche, livré à Paris, envoyé à New-York, placé en transit à Melbourne et atterrissant, enfin, dans les mains parisiennes du consommateur. Mais que vaut l’écologie face à une économie de sept euros ? [HM]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager