Le point de vue d’une lectrice sur les problèmes de circulation à proximité de l’Opéra de Paris

Par La Rédaction | lun 01 Novembre 2021 | Imprimer

On cherche partout les causes de la désaffection du public pour les sorties culturelles. Si l'on regarde le COVID avec une suspicion très legitime, d'autres problèmes sont pointés, comme – dans les métropoles – celui de la circulation. Voici ce que nous écrit Françoise Breysse :

Je suis étonnée de ne rien lire sur les conditions de circulation, de parking et d'accès à Paris. C'est pourtant un problème majeur. Aller à Bastille ou Garnier, cela impose désormais de prendre les transports en commun. Si vous êtes parisien, ce n'est pas un problème. D'ailleurs les personnes qui interviennent ici sont probablement tous des Parisiens intra-muros. Si vous venez de banlieue, notamment de la banlieue ouest, oubliez la voiture : l'accès à la ville, la circulation, entre travaux et voies rétrécies, rendent les choses impossibles. Si vous venez en Rer, oubliez le soir la pause sympa après l'opéra pour vous sustenter dans les brasseries du coin : compte tenu des horaires toujours restreints des métros et Rer, le mieux à faire est de repartir immédiatement après le spectacle. Finalement, c'est la Philharmonie qui tire probablement le mieux son épingle du jeu en la matière : facile d'accès pour les Parisiens (même si un peu excentré) et les autres grâce à la proximité immédiate du périphérique et d'un vaste parking (toutefois très onéreux). Le TCE a aussi l'avantage de par sa localisation dans la partie ouest de la capitale d'être relativement accessible aux banlieusards de l'ouest qui ne peuvent venir qu'en voiture pour les mêmes raisons que celles citées plus haut : horaires des transports en commun trop restreints le soir. Mais ils n'échapperont pas aux embouteillages monstres pour accéder à l'avenue Montaigne et ses environs proches. Bref, ça a de quoi décourager là encore les non-Parisiens. Quant aux Parisiens, notamment âgés et qui sont sans doute une part nombreuse du public, les transports en commun bondés les dissuadent aussi probablement alors que la pandémie n'est pas finie. Permettre aux mélomanes d'accéder à leurs salles favorites en leur facilitant l'accès et le parking en voiture est la condition absolument indispensable pour permettre aux théâtres mais aussi aux restaurants et commerces alentours de survivre. Car c'est vraiment la survie de tous ces acteurs culturels et économiques qui est en jeu si leurs clients sont découragés d'y aller du fait des conditions d'accès. Quand la Ville de Paris ouvrira-t-elle enfin les yeux et renoncera-t-elle à une politique des transports mortifère pour un monde culturel qu'elle prétend aimer mais qu'elle condamne dans les faits par ses choix ?

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager