Les bonnes surprises du festival Bach en Combrailles

Par Raphaëlle Duroselle | ven 17 Août 2012 | Imprimer

Benedetto Marcello, vénitien bon teint et contemporain de Bach, sous influence purcellienne ? C’est l’une des bonnes surprises du festival Bach en Combrailles aux confins de l’Auvergne, qui vient de mettre un point d’orgue aussi inattendu que jubilatoire à sa 14e édition. Marcello, fils de la Sérénissime République, connut un tel succès de son vivant que le texte de ses Psaumes fut traduit de l’italien dans de nombreuses langues. Et notamment en anglais au milieu du 18e siècle par Avison et Garth. Si la partition ne diffère pas d’un iota par rapport à l’original, la prosodie nous éloigne passablement du Grand Canal pour lui préférer les bords de la Tamise. Bon sang ne sachant mentir, l’octuor vocal britannique Voces8 colore les Psaumes 11, 16 et 32 d’une expressivité polyphonique à l’éloquence bien comprise. La connivence apparait plus qu’évidente avec l’ensemble instrumental Les Inventions dirigé par Patrick Ayrton toujours vigilant à respecter la plénitude des rapports harmoniques. Conviction musicienne servie par une articulation sans faille du discours qui s’illustre tout particulièrement dans la Cantate Singet dem Herrn BWV 225 de Bach. Ayrton a magistralement compris et explicité la dynamique du Kantor. Loin de la limiter à une mécanique, fut-elle bien huilée, le chef et claveciniste l’éclaire avant tout d’une savante ductilité contrapuntique. On est dans l’épure sans que l’esprit ni la lettre ne se départissent d’une majesté visionnaire. A preuve la fameuse Cantate BWV 106 Actus Tragicus à la ferveur sobrement élégante, mais dont l’intensité tient l’auditeur en haleine avec un naturel exempt de toute démagogie ou effet hors sujet. En bref un Bach accompli qui conserve plus que jamais cette magie de l’équilibre qui participe quelque part à son mystère. [RD]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager